mis à jour le

Décès du général Yayé Garba : UN GRAND SOLDAT AFRICAIN ET UN COMMANDANT EFFICACE S’EN EST ALLE

Le commandant-adjoint de la MISMA, le général de brigade nigérien, Yayé Garba, est décédé. La nouvelle a été annoncée samedi et s'est aussitôt répandue comme une traînée de poudre. Le haut gradé est subitement décédé samedi. Selon des sources militaires maliennes, le corps sans vie du général nigérien a été découvert le matin dans sa chambre de la résidence où il logeait à Badalabougou. « Il a travaillé vendredi jusqu'aux environs de 22 heures. Samedi, il devait participer à une séance de travail à partir de 10 heures. Mais on ne l'a pas vu. Après la réunion, le chef d'état-major général de la MISMA (Ndlr, un officier sénégalais) s'est rendu à la résidence. Là, les gardiens lui ont dit que la patron n'était pas encore réveillé. Le chef d'état-major de la MISMA a alors sonné son téléphone portable. N'ayant pas eu de réponse, il a alors décidé de défoncer la porte de la chambre. C'est là qu'on a découvert le corps sans vie du général », a expliqué notre source militaire.

Suite au décès du commandant-adjoint de la MISMA, le représentant spécial de la présidente de la Commission de l'Union africaine et chef de la MISMA, Pierre Buyoya a fait un communiqué dans lequel il indique avoir « appris avec consternation et tristesse, le décès inattendu et prématuré du général de brigade Yayé Garba, 55 ans, commandant-adjoint de la force de la MISMA, survenu à son domicile à Bamako, ce 11 mai 2013 ». 

« En cette triste circonstance, le Représentant spécial adresse ses plus sincères condoléances, ainsi que celles de l’Union africaine, de la Commission économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et de l’ensemble du continent africain, à la veuve et la famille du défunt, ainsi qu'au gouvernement et peuple nigériens », dit le communiqué.

Le texte indique que le général de brigade Yayé Garba était un grand soldat et un commandant efficace, qui était très respecté par ses supérieurs, ainsi que par les troupes sous son commandement. « Officier comptant à son actif plusieurs missions de paix, il s’est acquitté depuis son affectation à la MISMA en janvier 2013 de ses fonctions de commandant en second avec un  dévouement au-dessus de tout éloge et une efficacité remarquable. Son souvenir restera gravé dans nos mémoires comme celui d’un grand soldat de la paix africain et un digne fils de l’Afrique», conclut le communiqué du patron de la MISMA.

 
 

L'essor

Ses derniers articles: Mopti : Transport de viande, un casse-tête sanitaire  Promotion de la femme : RACHELLE DJANGONE MIAN S’EN VA  Sécurité alimentaire : DES CEREALES A 

décès

AFP

Algérie: décès de Redha Malek, négociateur des Accords d'Evian

Algérie: décès de Redha Malek, négociateur des Accords d'Evian

AFP

Décès de la touriste tchèque blessée dans l'attaque

Décès de la touriste tchèque blessée dans l'attaque

AFP

Décès du ministre kényan de l'Intérieur

Décès du ministre kényan de l'Intérieur

soldat

AFP

L'Elysée annonce "la mort accidentelle" d'un soldat français au Mali

L'Elysée annonce "la mort accidentelle" d'un soldat français au Mali

AFP

Un soldat américain tué en Somalie, une première depuis 1993

Un soldat américain tué en Somalie, une première depuis 1993

AFP

Mali: un groupe jihadiste revendique l'attaque fatale

Mali: un groupe jihadiste revendique l'attaque fatale

Africain

AFP

Tchad: la répression se durcit chez l'allié africain de l'Occident, selon des témoignages

Tchad: la répression se durcit chez l'allié africain de l'Occident, selon des témoignages

AFP

Télévision: le public africain "en attente de grandes séries africaines"

Télévision: le public africain "en attente de grandes séries africaines"

Géopolitique

Un Africain pour la première fois à la tête de l'OMS

Un Africain pour la première fois à la tête de l'OMS