mis à jour le

Damas appelle la Turquie et la communauté internationale à unir leurs efforts dans la lutte contre le terrorisme

La Syrie n’est pas responsable des attentats perpétrés ( samedi 11 mai ) en Turquie et qui ont fait plus de 40 morts, a déclaré dimanche le ministre syrien de l’Information Omran AL-Zohbi lors d’une conférence de presse.
 » La Syrie n’a pas commis et ne commettra jamais un tel acte car nos valeurs ne nous le permettent pas », a affirmé le ministre, ajoutant que « personne n’a le droit de faire des fausses accusations ».

« La Syrie n’a pas commis et ne commettra jamais un tel acte car nos valeurs ne nous le permettent pas », a déclaré al-Zohbi.
« C’est Erdogan qui doit être interrogé sur cet acte (…). Lui et son parti en assument la responsabilité directe », a affirmé M. Zohbi. « Il doit démissionner en tant qu’assassin », a-t-il dit.
Et le ministre syrien s’est interrogé : M. Erdogan « veut-il pousser les Etats-Unis (à une intervention en Syrie) en lui disant que son pays est attaqué? », « veut-il faire échouer les efforts entre les Russes et les Américains? ».

« Damas appelle la Turquie, victime d’attentats perpétrés samedi, ainsi que les autres pays à unir leurs efforts dans la lutte contre le terrorisme », a déclaré dimanche à l’agence RIA Novosti l’ambassadeur syrien à Moscou Riad Haddad.

« Nous sommes contre le terrorisme, dans quelque pays qu’il ne soit. La Turquie et les pays du monde entier doivent unir leurs efforts dans la lutte contre le terrorisme, du moment qu’il ne connaît pas de frontières », a indiqué le diplomate syrien.

Il a aussi adressé au peuple turc « ses plus profondes et sincères condoléances » à la suite des récents attentats.

Deux explosions se sont produites samedi à 15 minutes d’intervalle dans la ville turque Reyhanli, non loin de la frontière syrienne. Deux véhicules bourrés d’explosifs ont explosé devant la mairie et la poste de Reyhanli, ainsi que dans un quartier industriel de la ville, faisant au moins 40 morts et plus de 100 blessés..

Le ministre turc de l’Intérieur Muammer Güler a déclaré dimanche que les personnes impliquées dans ce crime pouvaient être liées aux services spéciaux syriens. Le vice-premier ministre turc Bülent Arinc n’a pas exclu que le gouvernement syrien pouvait se trouver derrière les attentats.

Tunisie Focus

Ses derniers articles: Dimanche , Ban Ki-moon a reçu le rapport des enquêteurs de l’ONU en Syrie  Une météorite tombe  Journée internationale de la démocratie . Bla-bla-bla chez les arabes 

Damas

AFP - Sammy Ketz

Les Mille et une nuits de Damas pour oublier la guerre

Les Mille et une nuits de Damas pour oublier la guerre

group promo consulting

Moscou propose

Moscou propose

Actualités

Syrie : L’appel de la Russie

Syrie : L’appel de la Russie

Turquie

AFP

En Afrique, la Turquie livre une guerre totale

En Afrique, la Turquie livre une guerre totale

coup d'État

Le putsch manqué en Turquie a aussi des conséquences en Afrique

Le putsch manqué en Turquie a aussi des conséquences en Afrique

AFP

Des dizaines de migrants noyés en mer Egée, Merkel cherche l'aide de la Turquie

Des dizaines de migrants noyés en mer Egée, Merkel cherche l'aide de la Turquie

communauté

AFP

Soudan du Sud: la communauté internationale fustige l'appel

Soudan du Sud: la communauté internationale fustige l'appel

AFP

Nord-est du Nigeria: le président Buhari appelle la communauté internationale

Nord-est du Nigeria: le président Buhari appelle la communauté internationale

AFP

Tchad: l'opposition demande

Tchad: l'opposition demande