mis à jour le

Avant de frapper en Turquie les terrorites ont tué en Syrie

La Turquie a arrêté neuf Turcs pour le double attentat à le bombe dans la ville de Reyhanli près de la frontière avec la Syrie, a indiqué dimanche le vice-Premier ministre turc Besir Atalay à la presse.
Le double attentat à la voiture piégée qui a eu lieu samedi 11 mai a fait au moins 46 morts et plus de 100 blessés à Reyhanli, où abritent des millliers de réfugiés syriens.

Le ministre turc de l’Intérieur Muammer Guler a confirmé cette arrêstation, disant qu’un des neuf suspects était le cerveau de l’attentat.

Le ministre turc des Affaires étrangères Ahmet Davutoglu a également affirmé que les personnes concernées auraient organisé une autre attaque contre la ville côtière syrienne de Banias il y a une semaine, dans laquelle au moins 62 personnes ont été tuées.

Samedi, M. Atalay a indiqué qu’une enquête initiale montre que la double explosion, l’un des attentats les plus meurtriers au cours des années en Turquie, est liée à l’agence de renseignement de Syrie, a rapporté le journal Today’s Zaman.

Dimanche, le ministre syrien de l’Information Omran Zubi, a démenti toute implication de Syrie dans l’attaque et a rejeté ce qu’il a appelé « accusations infondées ».

Tunisie Focus

Ses derniers articles: Dimanche , Ban Ki-moon a reçu le rapport des enquêteurs de l’ONU en Syrie  Une météorite tombe  Journée internationale de la démocratie . Bla-bla-bla chez les arabes 

Turquie

AFP

Libye: la Turquie rouvre son ambassade

Libye: la Turquie rouvre son ambassade

AFP

En Afrique, la Turquie livre une guerre totale

En Afrique, la Turquie livre une guerre totale

coup d'État

Le putsch manqué en Turquie a aussi des conséquences en Afrique

Le putsch manqué en Turquie a aussi des conséquences en Afrique

Syrie

AFP

Moins de journalistes tués en 2016 mais un lourd bilan en Syrie

Moins de journalistes tués en 2016 mais un lourd bilan en Syrie

AFP

Maroc: Benkirane recadré après avoir critiqué Moscou sur la Syrie

Maroc: Benkirane recadré après avoir critiqué Moscou sur la Syrie

AFP

Jihadistes: leur nombre a doublé en Libye, mais décline en Syrie et en Irak

Jihadistes: leur nombre a doublé en Libye, mais décline en Syrie et en Irak