mis à jour le

Conseil régional des Hauts-Bassins : Une première session extraordinaire pour une prise de contact

Le Conseil régional des Hauts-Bassins a tenu sa première session extraordinaire le vendredi 10 mai 2013 à Bobo-Dioulasso. Il était question d'une prise de contact et de présentation des conseillers régionaux. Ils se sont par la suite penchés sur la présentation des délibérations prises au cours du mandat passé et entendu une communication sur l'assurance maladie universelle et la mutuelle de santé.

Sur les 78 conseillers qui composent le Conseil régional, 58 ont répondu présents à cette première session extraordinaire tenue dans la salle des fêtes de la mairie centrale. Issu des trois provinces que sont le Houet, le Tuy et le Kénédougou, chacun a décliné son identité à ses « futures collègues ». Etait également présent à cette rencontre le représentant du gouverneur afin de suivre de près les toutes premières activités du Conseil.

Pour le président du Conseil, Alfred Sanou, c'est sans doute l'engagement et la détermination de ces personnes à être les portes paroles de la vaillante population des Hauts-Bassins qui les a conduits à cette « instance dirigeante ». « Félicitation à vous chers élus », a-t-il dit avant de rappeler l'article 15 du code général des collectivités territoriales qui stipule que la région à vocation à être un espace économique et un cadre d'aménagement de planification et de coordination du développement.

Désormais il leur appartiendra de s'attacher à cette lourde responsabilité pour le bien-être des populations des Hauts-Bassins. Des défis, a-t-il poursuivi, ils n'en manqueront pas. Ils se relèvent déjà en termes de mobilisation de ressources pour le financement du développement local, de perception du rôle de chaque acteur dans la construction de l'édifice communautaire. Pour cela, il leur a rappelé la Stratégie accélérée pour le développement durable (SCADD) qui est désormais le référentiel de développement au Burkina avant de les inviter à s'y engager davantage pour l'atteinte des objectifs. « La réussite de notre décentralisation dépendra largement de l'adhésion et de la cohésion entre les différents acteurs du développement », a-t-il fait remarquer. Le mandat du nouveau conseil régional est placé sous le signe du respect de la légalité et de la cohésion nationale. Les conseillers ne se sont pas trop attardés sur les délibérations en ce sens qu'il s'est agi des documents budgétaires.

Proposition leur a donc été faite de s'enquérir de tous les documents relatifs aux travaux qui ont été réalisés au cours du mandat passé du Conseil régional. « Nous allons dupliquer les documents pour tous les conseillers », a indiqué le Secrétaire général du Conseil régional. La session a pris fin avec la communication sur l'assurance maladie universelle et la mutuelle de santé qui sont, à en croire le président du Conseil régional, des initiatives très importantes auxquelles le conseil va adhérer.

Bassératou KINDO

L'Express du Faso

Le Faso

Ses derniers articles: Tirage au sort des barrages de la coupe du monde 2014 :  Paroisse de Bissighin : les élèves et étudiants  Coupe OAPI : ONEA en dames et SONABHY en hommes