mis à jour le

Conseil régional des Hauts-Bassins : Alfred Sanou, officiellement installé

Docteur en Pharmacie, Alfred Sanou a été officiellement installé à la tête du Conseil régional des Hauts-Bassins samedi 11 mai 2013. Il remplace à ce poste Baba Danouma Traoré

Cérémonie faste et riche en couleur. L'installation du docteur en pharmacie Alfred Sanou a mobilisé du monde. Sur la place du Conseil régional, à quelques pas du Stade Sangoulé Lamizana, des parades de masques bobos et des chants de griots ont annoncé la prise de fonction officielle d'Alfred Sanou en tant que deuxième président du Conseil régional des Hauts-Bassins de l'histoire. A l'absence de la première dame Chantal Compaoré (en voyage) et des ministres Jérôme Bougouma et Toussaint Abel Coulibaly respectivement patronne, parrain et vice-parrain de la cérémonie, Alfred Sanou comptait parmi ces invités le ministre Moussa Ouattara, une délégation du bureau exécutif du Congrès pour la démocratie et le progrès conduit par Pascaline Tamini et la quasi-totalité des responsables politiques et administratives de la région.

C'est donc sous le regard bienveillant des invités et des populations de la région que le gouverneur Joseph Nébilma Bakouan a validé le choix des 78 conseillers que compte le Conseil des Hauts-Bassins. Selon le gouverneur, Alfred Sanou est « un digne fils de la région des Hauts-Bassins et un grand travailleur ». A lui de prouver son amour et son dévouement à cette région par des résultats.

Installé, l'ancien maire de Bobo-Dioulasso (1995 à 2.000), député à l'Assemblée Nationale depuis 2003 et actuel président de la croix rouge de Bobo-Dioulasso, dans son allocution, ne s'est pas fixé de priorité pour l'instant. Il en décidera avec l'ensemble des conseillers dans les jours à venir. Par contre, Alfred SAnou compte travailler avec toutes les personnes disposées à ½uvrer pour le développement des Hauts-Bassins. Il veut surfer sur les résultats de Baba Traoré pour faire de sa région, la région pionnière dans le processus du développement du Burkina Faso. Disponibilité, concertation, ouverture sont pour Alfred Sanou, des attitudes à adopter pour faire de la décentralisation un réel outil de développement.

Le bilan mitigé du sortant

Baba Traoré quitte le Conseil régional avec un bilan mitigé. A l'adresse des populations de la région, le président sortant a réitéré sa reconnaissance et sa gratitude au président du Faso, « l'homme par qui la démocratie et la décentralisation sont une réalité au Burkina Faso ». A la suite du président, l'homme a salué la disponibilité et l'accompagnement des personnalités et partenaires qui l'ont aidé au cours de son mandat. Sont de ceux-là, les ministres Jérôme Bougouma, Moussa Ouattara, la région Rhône-Alpes en France...

Concernant son bilan, Baba Traoré dit avoir été limité par des « tâtonnement, apprentissage et improvisations » propres aux « cow-boys ». Etant l'homme chargé de la promotion, de l'ancrage du Conseil régional à sa création, Baba Traoré a forcément eu des contraintes. Malgré tout, son équipe est fière de présenter son bilan. Parmi ses grandes réalisations, Baba Traoré évoque la construction de l'immeuble qui sert aujourd'hui de siège au Conseil régional. Autre fait majeur de la mandature de Baba Traoré, la création d'une Agence régionale de développement (ARD). Ce qui fait des Hauts-Bassins, la seule région dotée d'une telle structure selon l'intéressé. La construction de 2 CEG et de 4 lycées, d'un centre de formation des professionnels de la santé, un centre de soutien aux jeunes... font également parti des réalisations de son équipe.

Ousséni Bancé

Lefaso.net

Le Faso

Ses derniers articles: Tirage au sort des barrages de la coupe du monde 2014 :  Paroisse de Bissighin : les élèves et étudiants  Coupe OAPI : ONEA en dames et SONABHY en hommes