mis à jour le

Algérie : Abdelaziz Bouteflika "se porte bien", selon le gouvernement

Le président algérien Abdelaziz Bouteflika, hospitalisé depuis 15 jours en France pour un AVC, "se porte bien", a affirmé samedi le Premier ministre Abdelmalek Sellal, devant des représentants de la société civile à l'occasion d'une visite de travail dans la wilaya de Laghouat, au sud d'Alger, rapporte l'APS. Il a également tenu à souligner que le chef d'Etat suit "tous les dossiers et questions d'intérêts national". Selon lui, "ses médecins lui ont prescrit une période de repos", a-t-il ajouté. Mardi, la présidence avait indiqué que l'état de santé du président Bouteflika s'était "nettement amélioré" mais qu'il devait observer une période de repos."

Algérie

AFP

Macron en Algérie pour "une nouvelle relation" apurée du passé

Macron en Algérie pour "une nouvelle relation" apurée du passé

AFP

Journalistes de RFI tués au Mali: des suspects "a priori" en Algérie selon des proches

Journalistes de RFI tués au Mali: des suspects "a priori" en Algérie selon des proches

AFP

Maroc et "argent du haschich": Rabat rappelle son ambassadeur en Algérie

Maroc et "argent du haschich": Rabat rappelle son ambassadeur en Algérie

Bouteflika

AFP

Algérie: Bouteflika exhorte la presse

Algérie: Bouteflika exhorte la presse

AFP

Algérie: le président Bouteflika a reçu le Premier ministre russe

Algérie: le président Bouteflika a reçu le Premier ministre russe

AFP

Algérie: relance du débat sur la capacité de Bouteflika

Algérie: relance du débat sur la capacité de Bouteflika

gouvernement

AFP

Zimbabwe: le nouveau président dissout le gouvernement Mugabe

Zimbabwe: le nouveau président dissout le gouvernement Mugabe

AFP

Togo: l'opposition ne cède pas, le gouvernement annule une conférence internationale

Togo: l'opposition ne cède pas, le gouvernement annule une conférence internationale

AFP

Gabon/violences post-électorales: le gouvernement rejette toute autre "enquête internationale" que la CPI

Gabon/violences post-électorales: le gouvernement rejette toute autre "enquête internationale" que la CPI