mis à jour le

Adema/pasj et la présidentielle : Rébellion contre le président Lazare en Commune VI

Annoncée comme la principale force agissante au service du candidat du parti, la Jeunesse Adéma est divisée en Commune VI. Le président de la section VI et président du bureau national des jeunes, Lazare Tembély, est tombé en disgrâce juste après avoir contribué à choisir Dramane Dembélé. Les jeunes de sa section exigent son départ pour « travaux égocentriques ».  

Rien ne va plus entre le président du Mouvement des jeunes Adéma de la Commune VI également président du bureau national et sa base. Lazare Tembély, président de la section et maire délégué de Sénou, est vomi par les 90 % de la Jeunesse du parti majoritaire en Commune VI.
On lui reproche d'avoir introduit le clanisme au sein du parti en Commune VI. Lazare Tembély est accusé de ne considérer que ses seuls intérêts au détriment de l'intérêt général des militants et du parti. Selon un membre de la sous-section de Magnambougou, il n'incarne plus les valeurs de la jeunesse mobilisée.
« Nous exigeons son départ parce qu'il n'a pas de base. Il a quelques jeunes derrière lui qu'il entretient », martèle-t-il. Les jeunes reprochent au président de la section d'être imbu de sa personne l'accusent de refuser de décrocher les appels de ceux qui l'ont aidé à monter.
Les jeunes protestataires jurent de déposer Lazare pour « ingratitude politique ». Selon eux, Lazare Tembély n'a plus de poids en Commune VI. C'est pourquoi, souhaitent-ils, il doit laisser la place à d'autres camarades plus dynamiques. De plus en plus, on se plaint des comportements du président de la jeunesse du parti qui ne reflètent plus les valeurs cardinales du PASJ.
Pour beaucoup, la victoire de l'Adéma en Commune VI passe par la dynamisation des instances de jeunes et des femmes. Or, Lazare, de plus en plus décrié, aura du mal à drainer la jeunesse.
Cette polémique au sein de la jeunesse risque de porter un coup dur à la campagne du candidat de l'Adéma lequel détient une base solide en Commune VI où il a été longtemps militant avant de se rétracter à Ségou.
En renforçant son réseau Alternative pour un Mali débout (Amad qui a son siège en commune VI) même après avoir été confirmé par la conférence nationale le 14 avril dernier, le candidat Dramane Dembélé doute-t-il de la compétence du président de la Jeunesse de son parti, Lazare Tembély ?
Il est clair aujourd'hui que la crise au sein de la Jeunesse Adéma de la Commune VI profitera à l'URD qui transforme la Commune VI en un bastion électoral du jeune ministre, Me Demba Traoré.
Markatié Daou

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

présidentielle

AFP

Ghana: le candidat de l'opposition remporte la présidentielle avec 53% des voix

Ghana: le candidat de l'opposition remporte la présidentielle avec 53% des voix

AFP

Les Ghanéens dans l'attente des résultats de la présidentielle

Les Ghanéens dans l'attente des résultats de la présidentielle

AFP

Présidentielle au Ghana: l'opposition retente sa chance

Présidentielle au Ghana: l'opposition retente sa chance

rebellion

AFP

RDCongo: Bemba, de la rébellion

RDCongo: Bemba, de la rébellion

AFP

Dans le delta du Niger, les rêves brisés nourrissent la rébellion

Dans le delta du Niger, les rêves brisés nourrissent la rébellion

AFP

Burundi: le général Niyombare, ex-chef des putschistes,

Burundi: le général Niyombare, ex-chef des putschistes,

président

AFP

Gambie: une semaine après, le président Jammeh rejette les résultats

Gambie: une semaine après, le président Jammeh rejette les résultats

AFP

Angola: coup d'envoi de la succession du président dos Santos

Angola: coup d'envoi de la succession du président dos Santos

AFP

Angola: le président dos Santos ne se présentera pas

Angola: le président dos Santos ne se présentera pas