mis à jour le

Algérie: le président se porte bien et suit les dossiers "d'intérêt national"

Le président algérien Abdelaziz Bouteflika, 76 ans, hospitalisé depuis quinze jours en France à la suite d'un mini-AVC, "se porte bien" et suit les dossiers "d'intérêt national", a annoncé samedi le Premier ministre Abdelmalek Sellal.

"Rassurez vous, le président de la République se porte bien et suit quotidiennement les dossiers et questions d'intérêt national", a-t-il dit, cité par l'agence APS, devant des représentants de la société civile à l'occasion d'une visite de travail dans la wilaya de Laghouat, au sud d'Alger.

"Ses médecins lui ont prescrit une période de repos", a-t-il ajouté.

Mardi, la présidence avait indiqué que l'état de santé du président Bouteflika s'était "nettement amélioré" mais qu'il devait observer une période de repos.

Elle avait rappelé que les analyses effectuées à Alger le 27 avril à l'hôpital militaire Mohamed-Seghir-Nekkache d'Aïn Naâdja (Alger), "suite à l'accident ischémique transitoire sans séquelles qu'il a subi, avaient montré que son état de santé ne suscitait aucune inquiétude".

Arrivé au pouvoir en 1999, M. Bouteflika avait été réélu une première fois en 2004 puis en 2009 après une modification de la Constitution qui limitait à deux le nombre de mandats présidentiels.

Fin 2005, il avait été opéré d'"un ulcère hémorragique à l'estomac", à l'hôpital du Val-de-Grâce, qui accueille régulièrement des personnalités françaises et étrangères importantes. Depuis cette hospitalisation, la moindre absence de M. Bouteflika déclenche des conjectures sur sa santé.

AFP

Ses derniers articles: Mozambique: la guerre contre l'exploitation illégale des forêts  Le pape en Egypte auprès des coptes meurtris par des attentats  Tunisie: la loi controversée sur les stupéfiants assouplie 

président

AFP

Afrique du Sud: lancement d'un mouvement contre le président Zuma

Afrique du Sud: lancement d'un mouvement contre le président Zuma

AFP

Elections au Kenya: le président met en garde les fauteurs de troubles

Elections au Kenya: le président met en garde les fauteurs de troubles

AFP

Ouganda: une universitaire arrêtée pour avoir critiqué la femme du président

Ouganda: une universitaire arrêtée pour avoir critiqué la femme du président