mis à jour le

Baïla Wane fait la Une des quotidiens avec divers autres sujets

La nouvelle de la sortie de prison de Baïla Wane, bénéficiaire d'une liberté provisoire, figure parmi les principaux sujets traités par les quotidiens parvenus à l'APS, dont celui relatif à la passe d'armes entre l'ancien Premier ministre Souleymane Ndéné Ndiaye et son ''frère'' Doudou Wade, ex-président du groupe parlementaire des libéraux.

L'Observateur annonce que Baïla Wane, l'ex-directeur général de la Loterie nationale sénégalaise (LONASE) a été libéré pour raisons médicales, mais il doit faire face au juge lundi. D'ici là, on lui fera les soins qu'il faut, selon ce journal.

Baïla Wane a été inculpé le 3 août 2012. Il est notamment poursuivi pour association de malfaiteurs, détournements de deniers publics, escroquerie sur deniers publics, abus de biens sociaux, autant de délits en rapport avec sa gestion de la LONASE.

''Jusqu'ici, le doyen des juges avait refusé toutes les demandes de liberté provisoire introduites par les avocats de Baïla Wane. La position du juge a changé car, il y a quelques jours, le cardiologue Ibrahima Doucouré a sonné l'alerte sur la dégradation de la santé du leader du défunt mouvement +Baïla mobilise pour Wade+ (BMW)'', explique Enquête.

Un peu dans le même sens, le quotidien Walfadjri ouvre sur une déclaration du chef de l'Etat sénégalais, au sujet de Karim Wade, inculpé pour enrichissement illicite présumé, dans le cadre de la traque des biens dits mal acquis.

''Karim est entre les mains de juges indépendants'', déclare Macky Sall dans des propos qui ont tout l'air d'une mise au point. ''Ce dossier n'a rien de politique'', affirme Macky Sall à la Une du même journal. ''L'impunité est terminée au Sénégal'', ajoute-t-il.

Pendant ce temps, Libération fait état d'une ''nouvelle liste noire'' de sociétés soupçonnées d'être en connectées à Karim Wade. Il annonce ainsi que le procureur spécial Alioou Ndao de la Cour de répression de l'enrichissement illicite (CREI) ''fouille huit sociétés des secteurs aéronuiatique, minier et des hydrocarbures''.

''Dans le cadre de la traque des biens présumés mal acquis'', ce magistrat ''en est toujours à soupçonner qu'il y a d'autres sociétés connectées à Karim Wade déjà écroué pour enrichissement illicite et concussion. A cet effet, nous avons appris que Alioune Ndao a diligenté de nouvelles vérifications d'actionnariat qui ciblent une pléthore de sociétés évoluant dans les secteurs aéronautiques, miniers et des hydrocarbures'', écrit Libération.

''À quelques semaines de son retour au Sénégal, l'ancien Premier ministre multiplie les sortis sur la Toile. Hier (vendredi), il a publié un post salé sur sa page Facebook contre Doudou Wade. Il a tourné complètement en dérision l'ancien président du groupe parlementaire des libéraux qui n'avait pas bien accueilli sa lettre ouverte appelant les libéraux à l'unité'', rapporte L'As.

''Ndéné pas doux doux avec Wade'', souligne également Le Quotidien, avant de revenir sur quelques uns des piques de Souleymane Ndéné Ndiaye à l'endroit de son camarade de parti. Morceau choisi : ''Doudou Wade n'a réussi à exister que par la grâce de la naissance et de la parenté'', dit-t-il en répondant à l'ex-député libéral, neveu de l'ancien président Abdoulaye Wade.

''C'est toi qui a porté le funeste projet qui a amené le 23 juin'', ajoute Souleymane Ndéné Ndiaye, cité par La Tribune, en faisant allusion au soulèvement populaire du 23 juin 2011 qui a empêché le vote par l'Assemblée nationale d'un ticket présidentiel, une initiative considérée alors comme une avancée de plus dans la ''dévolution monarchique du pouvoir'' de Abdoulaye Wade à son fils Karim Wade.

Le Soleil annonce que la Société financière internationale (SFI), une filiale de la Banque mondiale, ''va appuyer le Sénégal en énergie et en infrastructures'', à travers des financements supplémentaires, a précisé son vice-président Jean-Philippe Prosper, à l'issue d'une visite à Dakar.

Sud Quotidien annonce pour sa part la suspension de l'exportation de la ferraille. Un décret a été signé dans ce sens le 2 mai dernier, par le président Macky Sall, précise le journal, là où L'Office signale que le téléfilm ''Un café avec...'', qui passe sur la Télévision futurs médias (TFM), a été attaqué en justice par un ex-député qui juge que ce film promeut le lesbianisme.

Aps

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye