mis à jour le

ECHEC DES NEGOCIATIONS ENSEIGNANTS/GOUVERNEMENT Vers un blocage total du système éducatif

L'école sénégalaise va au devant de sérieuses perturbations, dés la semaine prochaine, suite aux échecs des négociations entre le gouvernement et le grand cadre des syndicats de l'enseignement. Hier, face à la presse, les syndicalistes ont accusé les autorités de ne pas respecter les termes des accords signés, en jouant du dilatoire.


Le grand cadre des syndicats de l'enseignement réunissant le SAEMSS, CUSEMS, SELS/A et le CUSE, appréciant la dernière plénière avec le gouvernement, considère que la validation au 2/3 des années de volontariat, de vacation et de la contractualisation pour les MC et PC reclassés comme fonctionnaires avec rappel, n'est pas toujours effective. Aussi, a-t-il décidé d'intensifier la lutte, dès la semaine prochaine. Selon leur porte-parole, Waly Oumaro Zoumaro, pour faire face, le grand cadre des syndicats de l'enseignement dit halte aux tergiversations du gouvernement et demande à tous les enseignants et enseignantes d'observer et de faire observer le plan d'action suivant : du mardi 14 au mercredi 15 mai débrayage à partir de 9h. Mercredi 22 mai débrayage total à partir de 9h suivi de marches nationales à Dakar et dans les régions. Jeudi 23 mai, grève totale, mardi 28 mai débrayage à partir de 9h et mercredi 29 mai grève totale». La semaine dernière, le Président avait désapprouvé les séries de grèves des enseignants qu'il qualifiait «de contestataires éternels», malgré les 40% du budget national alloué à l'éducation. Aussi, le grand cadre des syndicats de l'enseignement est-il plus que jamais déterminé à investir le terrain de la lutte. Pour Souleymane Diallo du Sels, le gouvernement continue de manipuler les agressions contre les enseignants qui pourraient basculer le système éducatif dans l'impasse. Il s'agit, notamment, des redéploiements abusifs, de la suspension des salaires des enseignants du lycée Kennedy, de la sanction prise à l'encontre des camarades de Tivaoune. Aussi, déplorera-t-il que la politique éducative du gouvernement ne soit basée que sur le dilatoire, la diabolisation des enseignants et le non respect des accords.
Khalil DIEME
REWMI QUOTIDIEN

échec

AFP

En Centrafrique, échec des médiations

En Centrafrique, échec des médiations

AFP

Echec de discussions trilatérales sur un méga barrage éthiopien

Echec de discussions trilatérales sur un méga barrage éthiopien

AFP

Ligue des champions d'Afrique: Al-Ahly tenu en échec avant le retour au Maroc

Ligue des champions d'Afrique: Al-Ahly tenu en échec avant le retour au Maroc

négociations

AFP

Le gouvernement sud-soudanais cherche

Le gouvernement sud-soudanais cherche

AFP

Maroc-UE: reprise des négociations pour un nouvel accord de pêche

Maroc-UE: reprise des négociations pour un nouvel accord de pêche

AFP

Madagascar: négociations entre les principaux protagonistes de la crise politique

Madagascar: négociations entre les principaux protagonistes de la crise politique

Total

AFP

Mot d'ordre de grève de 15 jours

Mot d'ordre de grève de 15 jours

AFP

Angola: Total lance un projet et finalise une série d'accords

Angola: Total lance un projet et finalise une série d'accords

AFP

Inondations

Inondations