mis à jour le

SOULEYMANE NDENE NDIAYE DESCEND DOUDOU WADE «Vous devez votre existence au seul nom de Wade»

C'est connu. Souleymane Ndéné Ndiaye n'a pas sa langue dans sa poche. Sitôt mis au courant des déclarations de l'ancien président du groupe parlementaire libéral qui semble lui reprocher son exil anglais, pour des besoins de perfectionnement de la langue, il n'a pas hésité à prendre sa plume pour recadrer les choses. Et au passage, rappeler ses vérités au neveu du Président Wade. Nous vous livrons son texte, in extenso.

«Je connais assez mes frères de parti, pour n'être pas surpris par la violence de certaines réactions à mon invite à l'indispensable mue de notre formation politique ! J'ai le devoir de les écouter et d'analyser, froidement, les réponses qui sont leurs.
Notre vieux compagnonnage vaut plus que nos ego surdimensionnés et les «combinazioni» déployées pour aller, par des raccourcis méprisables, à «l'Espérance Bleue» dont le PDS a tant besoin...
J'ai parlé avec plusieurs de mes frères, depuis ma lettre ouverte ! Beaucoup, qui comprennent les enjeux et les motivations de sa rédaction, partagent mes inquiétudes, quant à l'immobilisme conceptuel dans lequel nous nous sommes enfermés. Nous ne sommes pas d'accord sur tout et essayons d'en discuter pour faire converger nos positions... Respectueux du droit qu'a chacun de nous, d'user de sa liberté d'expression !
Parmi ces réactions, celle de mon grand frère Doudou Wade !
Avec l'humour qui le caractérise, le grand Doudou me donne le fraternel conseil, à mon retour de Cambridge, d'aller parler, dans la langue de Shakespeare, à nos frères Gambiens et à mon ami et frère le président Yayah Jammeh !
Lui, parait-il, serait resté auprès des sénégalais pour s'occuper de leurs problèmes et des solutions qu'il voudrait y apporter... Contrairement à ceux qui, comme moi, seraient allés apprendre la langue de travail la plus usitée du Monde Global d'aujourd'hui !
Doudou Wade a, il est vrai, construit sa réputation d'homme politique autour de la défense des intérêts des sénégalais et de la démocratie... Il est connu pour s'être battu, avec la dernière énergie, contre les dérives d'une parenté qui a réussi l'incroyable exploit d'avoir fermé à Abdoulaye Wade, celui à qui je dois tant, les portes du Panthéon de l'Histoire ! Il fait partie de ceux qui m'ont enlevé la fierté de voir celui qui a guidé mes pas en politique, à côté de «Madiba» Nelson Mandela, de Kwame Krumah et des Pères des Indépendances Africaines !
Peu d'hommes politiques réussissent, s'ils ne sont adossés à des bases militante et sociale ! C'est cela qui donne légitimité à leurs postures ! Mon grand frère Doudou a réussi ce tour de force... Celui de n'exister que par la grâce de la naissance et de la parenté ! Les sénégalais vont-ils croire, sincèrement, que celui qui a porté, à bout de bras, le funeste projet qui a mené au 23 Juin et au mouvement éponyme «M23», est devenu le principal défenseur de la Démocratie ? Vous saisissez très bien de quoi je parle...
Je crois que de me faire des procès d'intention ne fera, en rien, avancer le débat ! Je rappelle à tous les sénégalais, que durant les manifestations qui ont ponctué l'arrestation du frère Karim Wade, l'un des rares responsables du PDS à avoir été arrêté est Youssou Diallo, mon ancien Conseiller Spécial à la Primature ! Il fait partie de ceux qui, tout au long de mon parcours et à toutes les responsabilités confiées par le Président Wade, m'ont fait l'amitié de m'accompagner avec loyauté et compétence...

Pour une fois, Grand, pense d'abord à nos concitoyens, ensuite à nos militants, avant d'accomplir le sacro-saint devoir de penser à TA famille ! C'est cela que les sénégalais nous ont reproché, en nous ramenant, aussi rageusement, dans l'Opposition !
Cheikh Ba
REWMI QUOTIDIEN

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

Wade

AFP

Gracié et libéré, Karim Wade quitte le Sénégal, plongé dans la controverse

Gracié et libéré, Karim Wade quitte le Sénégal, plongé dans la controverse

AFP

Sénégal: la Cour suprême confirme la condamnation de Karim Wade

Sénégal: la Cour suprême confirme la condamnation de Karim Wade

AFP

Sénégal: Karim Wade saisit la Cour suprême

Sénégal: Karim Wade saisit la Cour suprême

nom

AFP

Comores: le nom du futur président entre les mains de 6.000 électeurs

Comores: le nom du futur président entre les mains de 6.000 électeurs

AFP

En Libye, des tombes sans nom dans le cimetière des migrants noyés

En Libye, des tombes sans nom dans le cimetière des migrants noyés

AFP

Burkina: une avenue de Ouagadougou baptisée au nom du journaliste assassiné Norbert Zongo

Burkina: une avenue de Ouagadougou baptisée au nom du journaliste assassiné Norbert Zongo