mis à jour le

Gouvernance par ordonnance et dictature sous le régime Ouattara : Le FPI accuse et blâme les députés (Notre Voie)

Le 11 Avril 2011, monsieur OUATTARA est installé au pouvoir par la coalition Franco-Onusienne à coups de bombes. En Décembre 2011, à l’issue d’une mascarade électorale qui a recueilli moins de 15 % de taux de participation, selon les observateurs et les ONG internationales et 30 %, d’après la version de la Commission Electorale Indépendante (CEI), une Assemblée Nationale constituée dans sa quasi-totalité par les membres du Rassemblement des Houphouetistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP), gr [...]

Abidjan.net

Ses derniers articles: Elaboration et exécution de budget : Le Minagri veut des agents irréprochables (Le Democrate)  Commercialisation de Fruits : L’apport de la mangue dans l’économie ivoirienne (Le Democrate)  Cinéma / Ce que le gouvernement attend des acteurs (Le Democrate) 

gouvernance

Mondial 2014

Les raisons de l'échec de l'Afrique au Mondial

Les raisons de l'échec de l'Afrique au Mondial

Alerte

Pourquoi il est difficile de vaincre Ebola

Pourquoi il est difficile de vaincre Ebola

LNT

Gouvernance locale de Casablanca : Tsunami royal …

Gouvernance locale de Casablanca : Tsunami royal …

dictature

Politique

En Afrique, le chemin vers plus de démocratie est semé d'embûches

En Afrique, le chemin vers plus de démocratie est semé d'embûches

Politique

Il n'y a qu'une seule démocratie «à part entière» en Afrique subsaharienne

Il n'y a qu'une seule démocratie «à part entière» en Afrique subsaharienne

Dictateur

En Gambie, Yahya Jammeh a quitté le pouvoir les poches pleines

En Gambie, Yahya Jammeh a quitté le pouvoir les poches pleines

régime

AFP

Togo: deuxième jour de mobilisation massive contre le régime

Togo: deuxième jour de mobilisation massive contre le régime

AFP

Angola: pour l'opposant Rafael Marques, les jours du régime sont comptés

Angola: pour l'opposant Rafael Marques, les jours du régime sont comptés

AFP

Burkina: la société civile appelle

Burkina: la société civile appelle