mis à jour le

A la place du printemps, une «Passion arabe»

Points: 
Gilles Kepel nous emmène en promenade
L'auteur de «Le Prophète et Pharaon» retourne sur ses pas, 40 ans plus tard
Un guide dense des rivalités malfaisantes, alimentées par les pétrodollars

ON peut lire le dernier livre de Gilles Kepel avec sa tête ou bien avec son cœur ou encore avec les deux. D’ailleurs, ce sera mieux avec les deux. Le sociologue, politologue, philosophe se promène dans le monde arabe en troubles et il raconte, comme un livre de voyage, un journal de promenade. Pas du tout une thèse de l’une au l’autre de ses spécialités. Dans ce voyage, de 2011 à 2013, il rencontre d’anciens compagnons d’université ou de quartier, y compris d’anciennes compagnes.

Légende Image: 

Depuis «Le Prophète et Pharaon», de 1984 (repris chez La Découverte l’année dernière), Gilles Kepel  explore  les mouvements de fond (et de fonds) à l’œuvre dans le monde arabe. Il a écrit une bonne dizaine de livres. Le dernier ouvrage, qui se présente comme un dense mais agréable livre de voyage, continue cette investigation

en lire plus

L'Economiste

Ses derniers articles: Placard  Un Monde Fou  De Bonnes Sources