mis à jour le

Deux TGV pour une seule passagère. Applaudissez, SVP

Surtout, ne vous laissez pas aller à être secoués par une terrible crise des nerfs, cela ne s'est pas passé chez nous en Tunisie et notre Bonne et vieille SNCFT, n'en est pas encore là, à secourir les voyageurs, habituée qu'elle est, à les mettre, plutôt, dans le pétrin. D'ailleurs pour tout vous dire, elle n'a pas de TGV.

C'est de France que nous arrive cette histoire, rocambolesque, digne des contes de fées. Les faits remontent au 3 mai, et sont apportés, aujourd'hui, même, 10 mai par le journal « l’Est Républicain ».Ce soir là, vers 21h, le TGV, en direction de Nancy, vient de partir de la gare de l’Est, à Paris. A son bord, il y a un certain Bernard Braun, qui rapporte l’histoire au journal. Dans le même wagon, une femme, qui arrive, tout juste, des Antilles, s’installe, à côté de lui. Alors que le conducteur du TGV fait sa traditionnelle annonce, au micro, pour informer les aimables voyageurs, que ce« TGV est à destination, directe, de la gare de Nancy », la femme, fraichement débarquée des Antilles, panique, sec. Et pour cause. Elle s’est trompée de TGV, à la gare de l'Est !

Son voisin, Bernard Braun, fait tout pour la rassurer, mais, elle était inconsolable. L'esprit chevaleresque de ses ancêtres, retrouvé, il décide d’aller en parler au contrôleur, sans grand espoir, bien évidemment. « Je leur explique la situation de la dame. Leur dit qu’elle va arriver, à 22 h 50, à Nancy, sans savoir où aller. Elle sera, sans doute, complètement, perdue, elle, qui doit effectuer son premier voyage, en métropole » rapporte l’Est Républicain. Et, quelques minutes plus tard, Bernard Braun revient avec une excellente nouvelle, pour sa voisine de wagon.

Grand seigneur, le conducteur décide d'arrêter le TGV à la gare de Champagne-Ardenne, située à une dizaine de kilomètres de la gare de Reims. Mais, l’incroyable histoire est, encore, plus surprenante, lorsque, quelques minutes, plus tard, le contrôleur arrive, à son tour, pour annoncer que le TGV va, non seulement, s’arrêter à la gare de Champagne-Ardenne, mais qu’un autre TGV, parti 15 minutes, plus tard, toujours, de la gare de l’Est, à Paris, à destination de Reims, va s’arrêter, dans cette même gare, pour l’emmener à bon port. C'est ce qu'on appelle de la bonne surenchère, entre le personnel de la SNCF. Qui sait ce qu'on aurait fait, pour cette dame, si, par hasard, le PDG de la SNCF était à bord du lézard.

Deux TGV qui s’arrêtent, pour voler au secours d'une dame perdue, cela ne s'était, jamais, vu, nulle part, sur cette planète. A l'annonce, aux voyageurs, du happy end de cette belle histoire, le TGV, tout entier, n’en revient pas. L’annonce est accueillie par une salve d’applaudissements qui a réveillé, de leur profond sommeil, tout le personnel endormi, de la SNCFT, ici, en Tunisie. Furieux, ils se sont promis, d'aller dire ses quatre vérités, à cette dame, trouble sommeil, du personnel de la SNCFT.

Par Ridha Ben Kacem

Tunisie Focus

Ses derniers articles: Dimanche , Ban Ki-moon a reçu le rapport des enquêteurs de l’ONU en Syrie  Une météorite tombe  Journée internationale de la démocratie . Bla-bla-bla chez les arabes 

TGV

Grande vitesse

Bientôt une ligne TGV qui reliera le Maroc, l'Algérie et la Tunisie ?

Bientôt une ligne TGV qui reliera le Maroc, l'Algérie et la Tunisie ?

AFP

Maroc: retard de livraison pour le premier TGV

Maroc: retard de livraison pour le premier TGV

Larbi Amine - Lemag

L’ONCF chasse l’entreprise turque ‘Alarko’ du chantier du TGV

L’ONCF chasse l’entreprise turque ‘Alarko’ du chantier du TGV