mis à jour le

Entretiens à Paris sur le développement du partenariat entre le Maroc et le groupe Renault-Nissan

Le ministre de l'Industrie, du commerce et des nouvelles technologies, Abdelkader Amara, a efectué, les 6 et 7 mai, une visite de travail à Paris, au cours de laquelle il s'est entretenu avec le PDG de l'Alliance Renault-Nissan, Carlos Ghosn, sur le développement du partenariat stratégique entre les deux parties et les moyens à même de le renforcer et d'en élargir les horizons.

en lire plus

MAP

Ses derniers articles: Opération Hadj 1434 : les dotations en devises fixées entre 29.000 et 61.000 DH (Office des changes)  Akhannouch plaide pour une révision des modes d’organisation du pilotage des réformes des finances publiques  Bank Al-Maghrib injecte 73 MMDH durant la semaine se terminant le 11 septembre 

Paris

AFP

"Biens mal acquis": Teodorin Obiang jugé

"Biens mal acquis": Teodorin Obiang jugé

AFP

COP22: négociations sur l'application de l'accord de Paris

COP22: négociations sur l'application de l'accord de Paris

AFP

COP22: une nouvelle marche pour le climat à gravir à Marrakech

COP22: une nouvelle marche pour le climat à gravir à Marrakech

développement

AFP

Gambie: le président élu Barrow annonce un plan de développement

Gambie: le président élu Barrow annonce un plan de développement

AFP

Burkina Faso: un plan de développement de 23,5 milliards d'euros

Burkina Faso: un plan de développement de 23,5 milliards d'euros

AFP

COP22: les pays en développement espèrent des avancées sur les financements

COP22: les pays en développement espèrent des avancées sur les financements

partenariat

AFP

Foot: Orange signe un nouveau partenariat de huit ans avec la CAF

Foot: Orange signe un nouveau partenariat de huit ans avec la CAF

AFP

Au Medef, Youssou N'Dour milite pour un partenariat "gagnant-gagnant" France-Afrique

Au Medef, Youssou N'Dour milite pour un partenariat "gagnant-gagnant" France-Afrique

Yassine Bellamine

Tunisie-Union européenne: une mise sous tutelle déguisée

Tunisie-Union européenne: une mise sous tutelle déguisée