mis à jour le

Sahara occidental: le Front Polisario fête ses 40 ans


Des militaires fouillent les décombres du camp sahraoui démantelé, à la périphérie de la capitale du Sahara occidental.

Le Front Polisario fête, ce vendredi 10 mai, ses 40 ans. C'est un double anniversaire : celui de la création de ce mouvement indépendantiste et celui du déclenchement de la lutte armée pour la libération de l'ex-Sahara espagnol, aujourd'hui administré, à 80 %, par le Maroc, mais toujours considéré comme un territoire non autonome par les Nations unies. Quarante ans après, l'ONU peine toujours à rapprocher les deux parties et le Front Polisario continue d’afficher une farouche détermination à continuer le combat. 

Des parades militaires et civiles ainsi que des animations culturelles sont au menu des festivités de cet anniversaire, au camp d'El Ayoun, de Tindouf. De nombreuses personnalités ont été invitées et il y aura, bien entendu, un représentant du gouvernement algérien, accompagné d'une quinzaine de députés algériens - l'Algérie appuie le Polisario - mais aussi le Premier ministre du Lesotho, à la tête d'une importante délégation.

De la lutte du Polisario et de la guerre, 40 ans après, il ne reste plus que d’anciens combattants en treillis qui gardent une poignée de postes militaires au milieu du désert. Il reste également des militaires en civil qui voient grandir leur famille sous une tente dans les camps de Tindouf ainsi que des mines qui, parfois, explosent encore au milieu des sables quand un visiteur imprudent s’aventure.

Depuis le 6 septembre 1991, un cessez-le-feu est en vigueur au Sahara. Les armes se sont tues, mais l’action se poursuit toujours : une action plus politique, plus diplomatique. D’abord aux Nations unies, mais aussi dans toutes les grandes capitales où le Front Polisario a un représentant. Une action qui se poursuit également sur le terrain, à savoir dans le Sahara, sous administration marocaine. C’est là - dans le Sahara occupé, selon les termes du Front Polisario – que les tensions sont les plus vives.

RFI

L'essor

Ses derniers articles: Mopti : Transport de viande, un casse-tête sanitaire  Promotion de la femme : RACHELLE DJANGONE MIAN S’EN VA  Sécurité alimentaire : DES CEREALES A 

sahara

AFP

Sahara occidental: le chef de l'ONU espère le maintien d'une "dynamique" politique

Sahara occidental: le chef de l'ONU espère le maintien d'une "dynamique" politique

AFP

Le Sahara et les migrations imposent le statu quo dans la relation entre le Maroc et l'UE

Le Sahara et les migrations imposent le statu quo dans la relation entre le Maroc et l'UE

AFP

L'émissaire de l'ONU pour le Sahara occidental démissionne pour "raison de santé"

L'émissaire de l'ONU pour le Sahara occidental démissionne pour "raison de santé"

Polisario

AFP

ONU: décès du représentant du Polisario sur fond de tensions avec le Maroc

ONU: décès du représentant du Polisario sur fond de tensions avec le Maroc

AFP

Vente d'une cargaison de phosphates disputée entre le Maroc et le Front Polisario

Vente d'une cargaison de phosphates disputée entre le Maroc et le Front Polisario

AFP

Sahara Occidental: le Polisario prêt

Sahara Occidental: le Polisario prêt

fête

AFP

Entre rites carnavalesques et fête pieuse, le Sénégal célèbre le nouvel an musulman

Entre rites carnavalesques et fête pieuse, le Sénégal célèbre le nouvel an musulman

AFP

Pour la fête nationale, les Gabonais veulent voir leur président de leurs propres yeux

Pour la fête nationale, les Gabonais veulent voir leur président de leurs propres yeux

AFP

Pour la première fête d'al-Adha sans Béchir au Soudan, joie et amertume

Pour la première fête d'al-Adha sans Béchir au Soudan, joie et amertume