mis à jour le

La mobilisation des internautes marocains pour la défense de l'intégrité territoriale du Royaume

Depuis quelques semaines, le collectif « Marche Verte Digitale » a vu le jour et a lancé sa page sur le réseau social « Facebook » visant la création d'une communauté digitale officielle en faveur de la défense de l'intégrité territoriale du Royaume du Maroc. Cette initiative citoyenne se situe en dehors de tout champ politique, idéologique ou partisan.

Adoptant une démarche participative, cette initiative a pour objectif majeur de défendre l'intégrité territoriale du Maroc e...

LeMag.ma

Ses derniers articles: Lemag.ma vous souhaite une très bonne fête de l’Aïd al-Adha  Pour maigrir, prenez du chocolat !  Un cargo 

mobilisation

AFP

Zambie: le candidat battu de l'opposition appelle

Zambie: le candidat battu de l'opposition appelle

AFP

Le Premier ministre tunisien réclame mobilisation et "sacrifices"

Le Premier ministre tunisien réclame mobilisation et "sacrifices"

AFP

Tunisie: avant le vote du Parlement, le gouvernement d'union appelle

Tunisie: avant le vote du Parlement, le gouvernement d'union appelle

internautes

AFP

En Algérie, colère et débrouille chez les internautes privés de connexion

En Algérie, colère et débrouille chez les internautes privés de connexion

La rédaction

Algérie: les internautes sauvent la vie d'une fillette de 5 ans

Algérie: les internautes sauvent la vie d'une fillette de 5 ans

Djamila Ould Khettab

L’affaire du “baiser de Nador” : Internautes et hacktivistes continuent de se mobiliser

L’affaire du “baiser de Nador” : Internautes et hacktivistes continuent de se mobiliser

Marocains

AFP

Les Marocains aux urnes pour choisir leurs députés

Les Marocains aux urnes pour choisir leurs députés

AFP

Le tour de France des acrobates marocains nouvelle génération

Le tour de France des acrobates marocains nouvelle génération

AFP

Espagne: un juge veut un procès contre 11 Marocains pour "génocide" au Sahara occidental

Espagne: un juge veut un procès contre 11 Marocains pour "génocide" au Sahara occidental