mis à jour le

Des propositions jamais appliquées !

En avril 1993, Ahmed Djebbar, ancien ministre de l'Education nationale, avait déjà émis des propositions sur le préscolaire. Ce secteur faisait partie d'un projet de réforme demandé par le chef de gouvernement de l'époque, Belaïd Abdesselam. Cette réforme avait été approuvée dans son ensemble par le chef du gouvernement. Mais, elle n'a jamais connu d'application ! Voici quelques grandes lignes de ce projet qui nous a été remis par l'ancien ministre : «Eviter que les jardins d'enfants et les écoles maternelles se transforment en simples garderies. L'enseignement préscolaire est un acte de justice sociale (...), il permet également d'atténuer les différences à l'entrée de l'école fondamentale. La préparation doit concerner : la conception et la préparation des structures d'accueil, jardins d'enfants et écoles maternelles, l'élaboration des programmes, la formation des enseignants et du personnel d'encadrement, l'élaboration des moyens didactiques, les structures très insuffisantes actuellement. (...) Le problème des enseignants ne se poserait pas puisque l'on pourrait dégager le nombre voulu à partir des enseignants des deux premiers cycles moyennant une période de recyclage (...). Concevoir une stratégie de formation à la demande, prévoir un personnel d'encadrement chargé du suivi de la formation continue des éducatrices et revoir tout le programme de formation tel que proposé par l'Institut pédagogique national. Promouvoir la recherche et l'élaboration de moyens didactiques spécifiques à l'enseignement préscolaire en créant une cellule chargée exclusivement de l'enseignement préscolaire.»

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien