mis à jour le

Effort de guerre : DES CONTRIBUTIONS EN ESPECES ET DES COLIS DE MEDICAMENTS

La salle de conférence du ministère de la Défense et des Anciens Combattants a abrité hier à une série de remises de contribution à l’effort de guerre. La cérémonie était présidée par le secrétaire général du département, le colonel-major Salifou Koné.

Le premier don est offert par Dafra Pharma dont le vice-président pour la branche Afrique est notre compatriote Ousmane Macinaké, un ressortissant de Nianfunké. La société belgo-suisse, dont direction Afrique est implantée à Bamako depuis l’éclatement de la crise ivoirienne, a fourni 20 millions de Fcfa de produits pharmaceutiques, précisément des kits antipaludéens.

Dafra-Pharma international est un groupe des sociétés privées attaché à mettre à la portée des populations africaines des médicaments de haute qualité. Depuis plus de 15 ans, le groupe développe ainsi des solutions novatrices aux problèmes de santé quotidiens de la population africaine.

La société Dafra-pharma n'est pas à son premier geste. Pendant l’occupation du septentrion par des groupes armées, elle était venue en aide aux populations civiles, notamment les déplacés. Cette fois-ci, c’est au tour de l’armée de bénéficier de son attention. « Les soldats vont bénéficier de 4000 traitements. Nous sommes là aujourd’hui parce que les soldats se sont battus. Ce geste symbolique ne sera pas le dernier », a indiqué le Dr Macinaké en précisant que l'entreprise a déjà dépensé 200 millions de Fcfa au Mali en faveur de l’effort de guerre. « Nous sommes venus faire ce que nous aurions dû faire depuis longtemps », a-t-il résumé.

Le second don a été apporté par l’association Yiriwaton représentée par Sekaye Traoré. Les membres de cette association sont des commerçants de moutons et de chèvres. Ils ont remis une enveloppe de 500 000 de Fcfa.

Le troisième don s'élève à 235.350 Fcfa remis à l’armée par Mamadou Cissoko, le président de la commission finances de la Chambre des métiers. Cette chambre est constituée de 171 corps.

Le colonel-major Salifou Koné a remercié les uns et les autres pour avoir « démontré leur engagement patriotique » aux côtés des forces armées.

A. DIARRA

 

L'essor

Ses derniers articles: Mopti : Transport de viande, un casse-tête sanitaire  Promotion de la femme : RACHELLE DJANGONE MIAN S’EN VA  Sécurité alimentaire : DES CEREALES A 

guerre

AFP

Congo: il y a 60 ans, la sécession du Katanga ouvrait un front de la guerre froide en Afrique

Congo: il y a 60 ans, la sécession du Katanga ouvrait un front de la guerre froide en Afrique

AFP

L'Egypte se prépare-t-elle

L'Egypte se prépare-t-elle

AFP

Virus en Afrique: des "guéris" en guerre contre le déni et la stigmatisation

Virus en Afrique: des "guéris" en guerre contre le déni et la stigmatisation

espèces

AFP

Espèces en danger: repenser les règles du commerce pour contrer une extinction "sans précédent"

Espèces en danger: repenser les règles du commerce pour contrer une extinction "sans précédent"

AFP

Cameroun: après un incendie, Biya "offre" 50.000 euros en espèces aux victimes

Cameroun: après un incendie, Biya "offre" 50.000 euros en espèces aux victimes

AFP

Afrique du Sud: la Cites au chevet des espèces menacées

Afrique du Sud: la Cites au chevet des espèces menacées

médicaments

AFP

Le Soudan étranglé par une pénurie de médicaments

Le Soudan étranglé par une pénurie de médicaments

AFP

En Afrique de l'Ouest, le trafic de faux médicaments reste un fléau

En Afrique de l'Ouest, le trafic de faux médicaments reste un fléau

AFP

Tuberculose: un nouveau cocktail de médicaments réduit drastiquement le temps de traitement

Tuberculose: un nouveau cocktail de médicaments réduit drastiquement le temps de traitement