mis à jour le

Damas salue l’entente entre Washington et Moscou pour résoudre la crise syrienne

Le ministère syrien des Affaires étrangères a salué jeudi l’entente parvenue entre Washington et Moscou lors la dernièr rencontre entre les ministres des Affaires étrangères des deux puissances mondiales à Moscou.

Dans un communiqué diffusé par l’agence de presse officielle SANA, le ministère syrien a souligné que la crédibilité des Etats- Unis en acceptant une solution politique à la crise de longue date réside dans leurs efforts pour pousser ses alliés à mettre fin à la violence et au terrorisme et à encourager un dialogue politique.

Les autorités syriennes ont fait cette déclaration au lendemain que le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov et le secrétaire d’État américain John Kerry ont convenu de faire pression pour la mise en oeuvre du communiqué de Genève et de convoquer une conférence internationale qui regrouperait les représentants du gouvernement syrien et les groupes d’opposition.

« Tout le monde doit reconnaîre que seul le peuple syrien peut décider de leur avenir et du système constitutionnel de leur pays sans aucune intervention étrangère», a indiqué le ministère, ajoutant que « la Syrie a déjà pris des mesures pour élaborer un programme politique fondé sur le communiqué de Genève ».

Ce document a été adopté le 30 juin 2012 par le Groupe d’action sur la Syrie. Il appelle à l’établissement d’une autorité de transition, dotée des pleins pouvoirs exécutifs, dans le cadre d’une transition politique menée par les Syriens eux-mêmes, et engage toutes les parties en faveur d’une cessation des violences armées et à l’application du plan de paix en six points de Kofi Annan.

La Ligue des Etats arabes aussi

De son coté ,la Ligue des Etats arabes salue l’entente entre les Etats-Unis et la Russie sur une solution politique à la crise syrienne, a déclaré jeudi le secrétaire général de l’organisation panarabe Nabil al-Arabi dans un communiqué.

Al-Arabi a estimé que cette entente était un développement positif qui devrait faire avancer les efforts régionaux et internationales en vue de mettre en oeuvre le communiqué de Genève.

Le communiqué, adopté le 30 juin 2012 par le Groupe d’action sur la Syrie, appelle à l’établissement d’une autorité de transition, dotée des pleins pouvoirs exécutifs, dans le cadre d’une transition politique menée par les Syriens eux-mêmes, et engage toutes les parties en faveur d’une cessation des violences armées et à l’application du plan de paix en six points de Kofi Annan.

Le secrétaire général de la Ligue des Etats arabes a appelé l’opposition syrienne à réagir positivement aux efforts russo-américains en vue de trouver un consensus sur la formation d’un gouvernement de transition.

Tunisie Focus

Ses derniers articles: Dimanche , Ban Ki-moon a reçu le rapport des enquêteurs de l’ONU en Syrie  Une météorite tombe  Journée internationale de la démocratie . Bla-bla-bla chez les arabes 

Damas

AFP - Sammy Ketz

Les Mille et une nuits de Damas pour oublier la guerre

Les Mille et une nuits de Damas pour oublier la guerre

group promo consulting

Moscou propose

Moscou propose

Actualités

Syrie : L’appel de la Russie

Syrie : L’appel de la Russie

Washington

AFP

Soudan du Sud: Washington menace Juba d'un embargo sur les armes

Soudan du Sud: Washington menace Juba d'un embargo sur les armes

AFP

RDC: Washington redoute des violences si Kabila s'accroche au pouvoir

RDC: Washington redoute des violences si Kabila s'accroche au pouvoir

AFP

Libye: Washington sanctionne le principal opposant au gouvernement d'union

Libye: Washington sanctionne le principal opposant au gouvernement d'union

Moscou

AFP

Crash en Egypte: Moscou admet un possible acte "terroriste", Londres désigne l'EI

Crash en Egypte: Moscou admet un possible acte "terroriste", Londres désigne l'EI

AFP

Crash en Egypte: Moscou doute de la revendication de l'EI

Crash en Egypte: Moscou doute de la revendication de l'EI

AFP

Soudan: Moscou veut développer sa coopération militaire avec Khartoum

Soudan: Moscou veut développer sa coopération militaire avec Khartoum