mis à jour le

Palais de justice : « J'avais besoin d'argent pour l'accouchement de ma femme »

Charretier de profession et père d'un enfant, Issa, 23 ans était poursuivi pour vol de 1 000 briques en papin. A la barre du Tribunal de grande instance (TGI) de Bobo-Dioulasso le mardi 30 avril 2013, il n'a pas nié les faits. Il explique son acte par un besoin d'argent pour couvrir les frais d'accouchement de sa femme. Une version contraire à ce qu'il a raconté à la police.

Issa a, en effet déclaré à la police qu'il voulait acheter une parcelle dans un non-loti à Bobo-Dioulasso. Il a vendu les 1 000 briques à 225 F CFA l'unité. La victime qui était présente lors des débats devant les juges ne s'est pas constituée partie civile. Il dit pardonner l'acte qu'a commis Issa. Du fait de son statut de délinquant primaire, le parquet a requis une peine de 12 mois avec sursis que le tribunal a suivie.

12 mois fermes pour vol de pièces de véhicule

Alassane explique son acte de vol par le fait qu'il était saoul. Ainsi, dans cet état d'ivresse, il serait allé voler des pièces de véhicule dans un quartier à Bobo-Dioulasso. « Je regrette mon acte qui n'est pas digne », a-t-il dit aux juges tout en suppliant leur clémence. Il a écopé d'une peine de 6 mois de prison avec sursis.

Il joue au casino avec 550 000 F CFA

300 000 F CFA puis 250 000 F CFA. Ce sont là, les valeurs de 50 bidons de 20 litres d'huile qui ont été dissipés par Dramane, employé de commerce que son patron, Salifou lui a confiés pour vendre l'unité à 11 000 F CFA. Mais au lieu de restituer la somme, il va jouer dans un casino (jeux de hasard) et en sort perdant. Il ressort qu'il n'est pas à son premier forfait pour avoir dissiper 300 000 F CFA appartenant à une dame. Le prévenu reconnaît son acte et promet cependant de rembourser à raison de 20 000 F CFA par mois. D'ailleurs, il a estimé devant les juges qu'il trouve anormale sa détention en prison. Dans tous les cas, le parquet qui pense qu'il vaut mieux écarter ces individus de la société, a requis une peine de 12 mois de prison ferme. Depuis le lundi 6 mai 2013, Dramane séjourne à la Maison d'arrêt et de correction de Bobo-Dioulasso.

Pour des besoins d'argent, il vole une marmite

Didi a 20 ans. Apprenti menuisier, il répondait de son acte de vol de marmite en aluminium commis le 16 avril dernier devant les juges du Tribunal de grande instance de Bobo-Dioulasso. A la question de savoir pourquoi a-t-il commis un tel acte, Didi déclare qu'il avait besoin d'argent. Ainsi, lorsqu'il s'est rendu à l'atelier qui n'était pas encore ouvert, il a commencé à pourchasser un oiseau qui rentre dans une cour. Il le suit et trouve une marmite déposée devant une maisonnette. Croyant qu'il s'agissait d'une marmite usée, il l'a dérobée en vue de la revendre. Reconnu coupable par les juges, il a écopé d'une amende de 300 000 F CFA avec sursis.

Rassemblé par Bassératou KINDO

L'Express du Faso

Le Faso

Ses derniers articles: Tirage au sort des barrages de la coupe du monde 2014 :  Paroisse de Bissighin : les élèves et étudiants  Coupe OAPI : ONEA en dames et SONABHY en hommes 

palais

AFP

Gabon: Ali Bongo

Gabon: Ali Bongo

AFP

Soudan: appel

Soudan: appel

AFP

Somalie: un double attentat fait 7 morts près du palais présidentiel

Somalie: un double attentat fait 7 morts près du palais présidentiel

justice

AFP

Soudan: les manifestants demandent justice pour leurs camarades tués

Soudan: les manifestants demandent justice pour leurs camarades tués

AFP

Zambie: la justice ordonne la libération d'un opposant accusé de diffamation

Zambie: la justice ordonne la libération d'un opposant accusé de diffamation

AFP

Ebola en RDC: l'ex-ministre de la Santé entendu par la justice (source judiciaire)

Ebola en RDC: l'ex-ministre de la Santé entendu par la justice (source judiciaire)

femme

AFP

Mauritanie: hommage

Mauritanie: hommage

AFP

Ouganda: une femme d'affaires remporte le titre controversé de "Miss Curvy"

Ouganda: une femme d'affaires remporte le titre controversé de "Miss Curvy"

AFP

Côte d'Ivoire: une femme sur deux se dépigmente la peau

Côte d'Ivoire: une femme sur deux se dépigmente la peau