mis à jour le

Ben Brahim, l’enfant terrible du cinéma

Points: 
Il tire sa révérence à l'âge de 64 ans après une longue maladie
Le public l'a découvert plus largement dans «Casanegra»

Mohamed Ben Brahim, l’enfant terrible de la comédie marocaine, quitte la scène. Le monde artistique a été bouleversé, hier mercredi, par le décès de cette figure emblématique de la scène culturelle marocaine.  Ben Brahim, inhumé à Bir Jdid, s’est éteint à l’âge de 64 ans à l’hôpital Cheikh Zayed à Rabat des suites d’une longue maladie. Les complications du diabète l’avaient fortement affaibli.

Légende Image: 

Ben Brahim, surnommé «Hab Rman» (grains de grenade), ne voulait jamais baisser les bras, malgré les complications de sa maladie. Aveugle, il continuait tout de même à incarner plusieurs personnages

en lire plus

L'Economiste

Ses derniers articles: Placard  Un Monde Fou  De Bonnes Sources 

cinéma

AFP

Fespaco: le cinéma africain rattrapé par #MeToo

Fespaco: le cinéma africain rattrapé par #MeToo

AFP

Cinéma : les échos du Fespaco

Cinéma : les échos du Fespaco

AFP

Cinéma : les échos du Fespaco

Cinéma : les échos du Fespaco