mis à jour le

Le Comité de pilotage du programme Cadre intégré s’est tenu hier : Le projet compte traiter 10 000 hectares de manguiers pour cette campagne

La salle de conférence du ministère du commerce et de l’industrie a abrité hier mercredi 8 mai, les travaux du comité de pilotage du projet Cadre intégré renforcé pour le commerce. Les travaux étaient présidés par le secrétaire général de ce département, Mamadou Traoré, en présence des autres membres de cet organe, notamment le coordinateur national de l’unité de mise en ½uvre du Cadre intégré, Mohamed Sidibé. La rencontre permettra de faire le bilan de l’exercice 2012 qui a vu le volume des exportations de mangues du Mali atteindre plus de 24 000 tonnes et de dégager les perspectives de la campagne 2013, pour laquelle le projet entend traiter 10 000 hectares de manguiers.  

 

Une vue des participants au comité de pilotage avec au centre le Coordinateur de projet, Mohamed Sidibé (photo L’Indépendant)

 Dans son intervention d’ouverture, le secrétaire général du ministère du commerce et de l’industrie, Mamadou Traoré, par ailleurs président du comité de pilotage  a rappelé que le Cadre intégré d’assistance lié au commerce est un programme initié par six organisations internationales (la Banque mondiale, le FMI, la CNUCED, le CCI, l’OMC et le PNUD). Le Mali a entamé depuis 2005, la mise en ½uvre de ce programme avec la création et l’opérationnalisation de l’Unité de mise en ½uvre du Cadre intégré dont la mission principale consiste à la mise en ½uvre des actions prioritaires identifiées dans la matrice d’action de l’étude diagnostique sur l’intégration du commerce (EDIC).

Dirigée par le coordinateur national, Mohamed Sidibé, l’unité de mise en ½uvre du projet Cadre intégré renforcé pour le commerce entend maintenir la cadence de croissance du volume des exportations de mangues du Mali ainsi que des autres filières porteuses. Pour la mangue le volume est passé de 2915 en 2005, année de démarrage du projet à plus de 24 000 tonnes en 2012. Un niveau de réalisation qui est très satisfaisant au vu du contexte de crise dans lequel la campagne s’est déroulée.

«  Nous sommes dans une dynamique depuis  2005 avec une large part de contribution du Cadre intégré. Sur le volume de mangues exportées, nous sommes satisfaits. Nos quatre autres projets en cours d’exécution ont souffert du gel des ressources de l’Etat suite à la crise que connait le pays. Mais vous verrez, qu’en plus de l’exportation de la mangue fraiche, le projet a mis l'accent sur la transformation avec la construction à Yanfolila d’une unité de confiture pour une coopérative des femmes de la localité » a expliqué le coordinateur du Cadre intégré. La mangue est un produit stratégique pour les paysans notamment en période de soudure et les revenus permettent de préparer la campagne agricole. Donc pour le projet Cadre intégré, il faut maintenir la cadence de croissance engagée.

«  Pour cette campagne, dans le cadre de l’amélioration de la qualité nous avons commencé le traitement  phytosanitaire des vergers de manguiers. Nous comptons entretenir 10 000 hectares de vergers de manguiers. Nous faisons habituellement deux traitements par campagne,  le premier a été fait en février-mars au moment de la floraison et le deuxième dès que les pluies tombent. Donc nous sommes tenus de le faire actuellement et l’interprofession nous a déjà adressé une correspondance pour qu’on puisse commencer entre le 10 et le 15 mai. Nous attendons les décaissements pour le démarrage. Nous remercions d’avance, le ministre de l’Economie et des finances qui a toujours répondu à nos sollicitations. Pour les traitements des vergers nous privilégions les solutions les plus efficientes et économiques. On n’a pas la prétention d’éradiquer la mouche de fruit car il y a un vaste projet en gestation dans ce sens  » a souligné Mohamed Sidibé.

En plus de la mangue, le Cadre intégré a des projets sur d’autres filières comme le karité, le sésame et la gomme arabique. Pour ce dernier une mission des partenaires techniques et financiers est attendue ce mois-ci pour faire le point de la situation de ce projet.

Il faut souligner que grâce à ces résultats obtenus, le Mali s’est positionné comme l’un des pays pilotes dans le cadre de la mise en ½uvre du Cadre intégré qui appuie beaucoup de pays en voie de développement pour leur intégration dans le système commercial international.

Youssouf CAMARA

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

programme

AFP

Rwanda: un programme de médicaments à «prix abordables»

Rwanda: un programme de médicaments à «prix abordables»

AFP

République démocratique du Congo: l'ex-rébellion M23 demande un nouveau programme de démobilisation

République démocratique du Congo: l'ex-rébellion M23 demande un nouveau programme de démobilisation

AFP

Afrique du Sud: Lonmin programme 6.000 suppressions d'emplois dans ses mines de platine

Afrique du Sud: Lonmin programme 6.000 suppressions d'emplois dans ses mines de platine

projet

AFP

Burundi: adoption d'un projet de loi pour contrôler les ONG

Burundi: adoption d'un projet de loi pour contrôler les ONG

AFP

Total choisi pour mettre en oeuvre un projet de terminal gazier en Côte d'Ivoire

Total choisi pour mettre en oeuvre un projet de terminal gazier en Côte d'Ivoire

AFP

Ethiopie et Maroc signent un important projet de production d'engrais

Ethiopie et Maroc signent un important projet de production d'engrais

campagne

AFP

Angola: le parti au pouvoir lance sa campagne électorale

Angola: le parti au pouvoir lance sa campagne électorale

AFP

Gambie: la campagne électorale, un rare moment de pluralisme

Gambie: la campagne électorale, un rare moment de pluralisme

AFP

Elections municipales au Mali: fin de campagne sur fond de critiques

Elections municipales au Mali: fin de campagne sur fond de critiques