mis à jour le

Comité de pilotage du programme cadre intégré : En dehors de la mangue, s’investir dans d’autres filières

Hier, le Comité de pilotage du programme Cadre intégré s'est réuni pour  faire le point sur l'état d'avancement du programme et discuter sur les perspectives afin de donner des orientations précises en vue  d'atteindre les objectifs fixés.

Après la dernière réunion tenue en 2011, celle d'hier a été tenue dans un contexte marqué par une situation socioéconomique particulièrement embrouillée ayant fortement influencé négativement sur les activités économiques du Mali. La cérémonie d'ouverture de la réunion était coprésidée par le secrétaire général du ministère du Commerce et de l'industrie et le coordinateur national de l'Unité de mise en ½uvre du Cadre intégré, Mohamed Sidibé. Ce dernier a défini les principaux points inscrits à l'ordre du jour qui portaient, d'une part sur la présentation du rapport d'activités 2012 et d'autre part sur le programme de travail 2013.
Le secrétaire général du ministère du Commerce et de l'industrie a, dans son allocution d'ouverture, réitéré l'engagement de son Département à poursuivre l'ancrage du commerce dans le processus de la lutte contre la pauvreté au Mali.
Notre pays, le Mali, a adhéré en 2003 au programme Cadre intégré qui est une initiative de la Banque mondiale, du Pnud, du FMI et plusieurs autres partenaires. A travers ce programme, ils aident le pays les moins avancés  à relever les défis liés au développement du commerce. En effet, le Cadre intégré a pour objectifs spécifiques entre autres, le renforcement du cadre institutionnel, le suivi de sa mise en ½uvre, le renforcement de la coordination des activités liées au commerce. Selon les explications du coordinateur, Mohamed Sidibé, dans sa première phase de mise en ½uvre au Mali, de 2005 à 2010, le programme a bénéficié de l'appui financier de l'Etat et du Pnud. Et au terme de cette phase, le programme a obtenu une prolongation qui s'étend de 2010 à 2014. Ce en raison des importants résultats positifs enregistrés sur le terrain. Lesquels résultats patents se traduisent par l'amélioration des capacités du secteur privé en vue de répondre aux exigences commerciales et réglementaires des marchés, des règles du commerce mondial et la maîtrise des outils requis.
Concernant les prochaines étapes du programme Cadre intégré, Mohamed Sidibé dira que le Secrétariat exécutif du Cadre intégré est actuellement en train de travailler sur un programme raffermi qui vise à renforcer les capacités. En plus clair, il s'agit de réaliser une étude d'opportunité et d'élaboration d'un document de projet sur la filière sésame, le beurre de karité et de positionner d'autres produits locaux, tels que le piment, l'anacarde, entre autres.
Rokia DIABATE

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

programme

AFP

Rwanda: un programme de médicaments à «prix abordables»

Rwanda: un programme de médicaments à «prix abordables»

AFP

République démocratique du Congo: l'ex-rébellion M23 demande un nouveau programme de démobilisation

République démocratique du Congo: l'ex-rébellion M23 demande un nouveau programme de démobilisation

AFP

Afrique du Sud: Lonmin programme 6.000 suppressions d'emplois dans ses mines de platine

Afrique du Sud: Lonmin programme 6.000 suppressions d'emplois dans ses mines de platine