mis à jour le

Après le repli sous la pression de Paris : L’Armée malienne entend rentrer dans la ville de Kidal d’ici vendredi

De plus en plus, les choses se précipitent en ce qui concerne le cas de Kidal. En effet, dans les coulisses, la libération de Kidal était annoncée pour cette semaine et l'armée malienne avait bénéficié du soutien logistique de l'opération Serval jusqu'aux portes de Kidal.

Soldats maliens près de Gao, le 27 janvier. /REUTERS (photo archives)

Mais, à la grande surprise des militaires maliens, la France toujours réticente pour une intervention militaire dans cette région, a instruit aux troupes maliennes de rebrousser chemin. Ces derniers, ne cherchant pas à mener seuls cette mission, pour avoir travaillé jusque-là de concert avec l'armée française et les troupes de la Misma, se voyaient contraints de se pilier aux exigences des alliés, pour revenir à leur base initiale à Gao.
Même si cette information a été démentie par le lieutenant-colonel Souleymane Maïga, directeur de la Dirpa, un autre officier supérieur de l'armée malienne  a insisté sur le fait que les troupes maliennes étaient à quelques 20 kilomètres de Kidal et qu'il leur a été instruit de se replier. Pourquoi ? L'avenir nous le dira car trop de zones d'ombre entourent cette affaire. On a l'impression que tout un théâtre est en train de se jouer autour de Kidal, alors que nous sommes en guerre et tout ce que le peuple exige c'est de libérer jusqu'au dernier centimètre le territoire. En d'autres termes, Kidal ne serait jamais une oasis pour terroristes et apatrides, quelle que soit la formule que l'on tenterait d'imposer au Mali.
Heureusement, qu'après cette mésaventure de nos soldats, les choses semblent rentrer dans l'ordre. En effet, suite à nos questions récurrentes, nous avons pu tirer les verres du nez d'un officier de l'armée malienne qui a fini par céder face à notre obstination. Il a été on ne peut plus clair : «Vous allez bientôt changer de langage. Cette question de Kidal sera définitivement résolue d'ici le vendredi (ndlr : 10 mai 2013) car l'armée signera son retour dans la ville de Kidal».
A l'entendre parler ainsi, on a l'impression que nos hommes entendent faire mouvement dans les heures qui suivent notre entretien. En tout cas, ce sera pour le bonheur de tous les Maliens.
Oumar KONATE

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

Paris

AFP

Enquête sur Lafarge en Syrie: trois ex-salariés syriens entendus

Enquête sur Lafarge en Syrie: trois ex-salariés syriens entendus

AFP

En Libye, Le Drian souligne l'"engagement" de Paris en faveur d'un règlement

En Libye, Le Drian souligne l'"engagement" de Paris en faveur d'un règlement

AFP

Crise migratoire: sommet de dirigeants africains et européens

Crise migratoire: sommet de dirigeants africains et européens

ville

AFP

Centrafrique: des hommes armés attaquent la ville de Bocaranga

Centrafrique: des hommes armés attaquent la ville de Bocaranga

AFP

En Tunisie, Gabès, ville "victime", lutte contre la pollution industrielle

En Tunisie, Gabès, ville "victime", lutte contre la pollution industrielle

AFP

Luanda retrouve son rang de ville la plus chère pour les expatriés

Luanda retrouve son rang de ville la plus chère pour les expatriés

Kidal

AFP

Mali: trois Casques bleus tués dans une attaque jihadiste

Mali: trois Casques bleus tués dans une attaque jihadiste

AFP

Mali: la Croix-Rouge reprend ses activités

Mali: la Croix-Rouge reprend ses activités

AFP

Mali: rentrée scolaire

Mali: rentrée scolaire