mis à jour le

On vous le dit

Enquête à Algérie Poste de Chettia   La gestion de l'agence postale de l'ex-village agricole de Chettia, au nord de Chlef, a fait l'objet, récemment, d'un contrôle inopiné effectué par le directeur régional de l'Inspection d'Algérie Poste, a-t-on appris de bonne source.  Des anomalies dans les écritures comptables auraient été relevées, mais l'enquête, précise-t-on, se poursuit pour déterminer le préjudice financier causé à l'établissement. On croit savoir que la direction de wilaya d'Algérie Poste a été informée des conclusions de l'enquête et s'apprêterait à prendre des mesures en ce sens. Rappelons que l'Inspection régionale d'Algérie Poste, basée à Chlef, est en charge du contrôle des recettes des agences postales de plusieurs wilayas du centre-ouest et du sud du pays. Piratage sur la FM   Une fréquence de la FM, a-t-elle été piratée hier matin vers 8h ? Difficile de répondre à cette question, mais une chose est sûre, la fréquence 90.0 a diffusé, pendant près d'une demi-heure, une reprise d'une chanson de Cheb Hasni. Tournant en boucle, avec une version «extended», on pouvait entendre, de temps à autre au moment du passage de la même chanson : «Dj FM'S». Pourtant, dans le paysage radiophonique algérien, synonyme de souveraineté d'ailleurs, cette station n'existe pas. A quelques millimètres près (89.9), il y a radio Tipasa. Mais durant la diffusion de ces deux stations (radio Tipasa et Dj FM'S), les programmes n'étaient pas les mêmes ! Des auditeurs de Blida, surpris par cette «drôle» de chaîne, n'ont pas cru leurs oreilles. Ce n'était pourtant pas Jil FM, ni encore moins radio Bahdja. La Chaîne III, radio Blida, la Chaîne I et les autres stations radiophoniques captées à Blida diffusaient un autre programme. Les radios étrangères, notamment espagnoles n'étaient pas, quant à elles, captées hier matin à Blida sur la bande FM. Alors qui est DJ FM'S ? Le fait reste grave... Le tramway s'arrête pour cause de match   Mardi, les nombreux usagers du tramway d'Oran ont été surpris d'apprendre que la course s'arrêtait à la place du 1er Novembre. La mesure prise par la direction de la Setram a surpris les usagers, qui ont été pris de court. Selon des indiscrétions récoltées auprès de certains employés, il s'agirait d'une mesure préventive pour éviter tout acte de vandalisme qui ciblerait le tramway à l'occasion du match de football entre le MCO et l'USMA. Les clients qui n'arrivaient pas à comprendre cette mesure, ont finalement obtempéré, la mort dans l'âme. Il faut rappeler aux responsables du tramway  qu'une telle mesure est certes nécessaire, mais qu'elle aurait dû être présentée autrement aux clients, qui ne veulent plus revivre le cauchemar des arrêts intempestifs et des changements de terminus que leur faisaient subir les exploitants des bus. Portes ouvertes sur l'hématologie   Le service d'hématologie du CHU Ben Badis de Constantine, que dirige le Pr Sidi Mansour, organise aujourd'hui des journées portes ouvertes sur le service et les maladies du sang. Cette occasion sera mise à profit pour présenter le premier Centre de traitement de l'hémophilie (CTH) qui anime un réseau de soins impliquant des médecins, infirmiers et kinésithérapeutes en charge de l'hémophilie. Ce Centre sera accompagné d'un programme d'éducation thérapeutique visant à améliorer la qualité de vie des personnes atteinte de cette maladie. 8 Mai 1945 : conférence à Berrouaghia   Dans le cadre du 50e anniversaire de l'indépendance et la commémoration du 8 Mai 1945, coïncidant avec le décès du docteur Aïcha Ghettas, professeur d'histoire à l'université d'Alger, l'UNJA de Berrouaghia, le centre culturel Hassani El Hassani organisera le vendredi 10 mai à 10h une conférence ayant pour thème : «Le 8 Mai ne mérite-t-il pas un acte courageux : la repentance», animée par les professeurs et docteurs en histoire de l'université d'Alger, MM. Ghali El Gharbi, Benkhrouf et Zeguibi.  

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien