mis à jour le

Intervention française au Mali : Les groupes terroristes font de la propagande

Vaincus par les troupes françaises sur le terrain malien, les groupes terroristes essaient de résister tant bien que mal. Ils sont aujourd'hui réduits à organiser leur résistance à coup de menaces via des vidéos postées sur Internet.

 

Bien que le président français n'ait pas tort de prendre ces menaces au sérieux, on a cependant l'impression que cela relève plus d'une propagande destinée à entretenir la flamme du terrorisme. Certes, beaucoup d'analystes s'accordent à dire qu'il faut s'armer de suffisamment de prudence quant à l'évocation du succès de l'opération Serval au Mali.

Pour autant, on ne peut s'empêcher de constater que la peur a changé de camp dans les principales régions du Mali. Que les terroristes continuent encore à y organiser des attentats-suicides et à poser des mines artisanales, c'est bien possible. Mais, sur le long terme, les islamistes se montreront de moins en moins menaçants qu'ils ne l'ont été au cours de l'année dernière parce qu'ayant été véritablement atteints. Du coup, il ne leur reste plus que la propagande.

La première chose qui incite à relativiser les menaces formulées par Aqmi, c'est que ce n'est pas la première fois que la France en soit la cible. De façon générale, les pays occidentaux sont cibles de telles menaces depuis des années. Et si leurs auteurs ne sont jusqu'ici pas passés aux actes dans certains cas, c'est essentiellement parce qu'ils n'ont pas les moyens d'atteindre leur cible.

Visiblement, le fait que la France soit intervenue au Mali est un motif qui la place un peu plus dans l'axe des terroristes. Mais il se trouve non seulement que les autorités françaises en ont pleinement conscience, mais aussi que les capacités des islamistes sont considérablement entamées. Des prises d'otages sont bien entendu possible. Mais là aussi, ce ne sera pas une nouveauté !

Dans ce rapport de force qui reste donc largement à l'avantage de la France, la sortie Abou Obeida Youssef al-Annabi ressemble davantage à une opération de communication destinée aux membres d'Aqmi, eux-mêmes. En effet, avec les pertes subies aussi bien en matériels qu'en hommes, les membres pourraient être gagnés par la démobilisation, d'autant plus que certaines sources indiquent que le groupe est actuellement relativement désorganisé, moralement abattu et miné par des rivalités internes.

De cette façon, les dirigeants d'Aqmi souhaitent donner à leurs combattants un motif de demeurer et de poursuivre l'aventure de la terreur.

Ben Dao

intervention

AFP

Gambie: intervention militaire pour installer le nouveau président

Gambie: intervention militaire pour installer le nouveau président

AFP

Sénégal: libération controversée de Karim Wade, qui remercie le Qatar pour son intervention

Sénégal: libération controversée de Karim Wade, qui remercie le Qatar pour son intervention

AFP

Libye: le puzzle d'une intervention militaire se met lentement en place

Libye: le puzzle d'une intervention militaire se met lentement en place

Mali

AFP

Trois Casques bleus et un soldat malien tués dans le nord-est du Mali

Trois Casques bleus et un soldat malien tués dans le nord-est du Mali

AFP

Des jihadistes revendiquent une attaque ayant tué deux soldats au Mali

Des jihadistes revendiquent une attaque ayant tué deux soldats au Mali

AFP

L'état d'urgence au Mali prorogé d'un an

L'état d'urgence au Mali prorogé d'un an

terroristes

AFP

Tunisie: "ni terroristes ni casseurs", des manifestants du sud ne "lâchent rien"

Tunisie: "ni terroristes ni casseurs", des manifestants du sud ne "lâchent rien"

AFP

Niger: le président exhorte

Niger: le président exhorte

AFP

Mali: De présumés terroristes arrêtés avant le sommet de Bamako (sécurité malienne)

Mali: De présumés terroristes arrêtés avant le sommet de Bamako (sécurité malienne)