mis à jour le

Visite du ministre des Affaires religieuses et du Culte à Tombouctou : EN TOUTE FRANCHISE

Yacouba Traoré a invité les leaders d'opinion à s'impliquer dans la réconciliation nationale et la pleine réussite des élections 

Le ministre des Affaires Religieuses et du Culte, Yacouba Traoré, a effectué mardi un voyage de quelques heures à Tombouctou où il a discuté avec des leaders religieux et les notabilités. Il a aussi visité des sites culturels et rencontré des éléments des forces armées au camp Cheick Sidi Bekaye auxquels il a rendu hommage pour le travail remarquable effectué.

C'est chez le grand imam de Tombouctou, Dramane Ben Essayouti, au quartier Djingarey Ber que le ministre a rencontré les leaders religieux et les notabilités de Tombouctou. Yacouba Traoré a rendu grâce à Dieu qui nous a permis de nous rencontrer ce jour et a transmis aux leaders religieux et notabilités le salut du Haut conseil islamique et de toutes les associations religieuses. Cette mission d'information, a-t-il expliqué, est la première étape d'une série de visites qu'il prévoit de mener dans l'ensemble des 8 régions et dans le district de Bamako. Saluant la libération de Tombouctou et Gao, le ministre a remercié les populations pour la chaleur de l'accueil et demandé aux leaders de faire des bénédictions pour l'acte grandiose de mise en déroute des envahisseurs.

Le ministère des Affaires Religieuses et du Culte est une nouvelle création. Installé dans des conditions spéciales suite à l'occupation de 2/3 du territoire par des bandits armés, il est chargé de la mise en ½uvre de la politique gouvernementale en matière de religion. Il s'occupe de la réglementation des prêches et de l'organisation des pèlerinages musulman et chrétien. Il assure également la gestion des fêtes religieuses et du dialogue intercommunautaire. Le voyage de Tombouctou est une invitation aux communautés à s'impliquer dans le processus de dialogue et de réconciliation.

Yacouba Traoré a également invité les leaders et les notabilités à s'impliquer dans l'organisation des prochaines élections et à contribuer à la réussite du dialogue, de la réconciliation et des scrutins à venir, comme le souhaite le gouvernement. Le ministre a demandé à ses interlocuteurs de prier pour une bonne pluviométrie.

L'imam Essayouti a rendu grâce à Dieu et salué le retour de la paix après 10 mois d'occupation suite à la défaite des occupants par les forces armées maliennes, françaises et africaines. Le religieux a imputé tout ce qui arrivé à un recul de la foi, aux déviations de la droiture. « Tombouctou plus que toute autre ville a vécu l'occupation dans sa chair, Tombouctou a été touchée dans sa culture, Tombouctou a été ébranlée dans ses convictions, Tombouctou a été meurtrie dans ses pratiques, elle qui est une vitrine de l'islam, le symbole d'un islam tolérant et pacifique », a déploré l'imam de la mosquée Djingarey Ber. Les leaders religieux ont tenu à souligner « l'attitude équivoque » du Haut conseil islamique suite à l'occupation de Tombouctou, à la destruction des mausolées. Pas de condamnation mais un silence profond, c'était incompréhensible, a souligné Dramane Ben Essayouti.

La prolifération des mosquées, l'irruption de prêcheurs venant de tous les horizons ont offert, selon l'imam, un champ fertile à tout ce qui est arrivé. Aussi, a-t-il souhaité, un contrôle strict des autorisations de création de mosquées, le contrôle et le suivi des prêcheurs étrangers. Les leaders et notabilités ont aussi attiré l'attention la tenue d'événements qui heurtent la foi. L'injustice est un autre terreau de frustrations. Durant les longs mois d'occupation, des aides multiples ont été mobilisées mais les populations restées sur place ont été lésées, déplorent les leaders religieux qui demandent la moralisation des financements.

Le voyage du ministre Traoré a pris fin par la visite des sites culturels et un message d'encouragement apporté aux troupes.

S. DOUMBIA

 

L'essor

Ses derniers articles: Mopti : Transport de viande, un casse-tête sanitaire  Promotion de la femme : RACHELLE DJANGONE MIAN S’EN VA  Sécurité alimentaire : DES CEREALES A 

visite

AFP

Ebola et la sécurité

Ebola et la sécurité

AFP

Harry, Meghan et bébé Archie cet automne en visite officielle en Afrique du Sud

Harry, Meghan et bébé Archie cet automne en visite officielle en Afrique du Sud

AFP

Le pape François en visite au Maroc, terre d'un "islam modéré"

Le pape François en visite au Maroc, terre d'un "islam modéré"

ministre

AFP

Tunisie: "Si Ben Ali est malade, il peut rentrer", dit le Premier ministre

Tunisie: "Si Ben Ali est malade, il peut rentrer", dit le Premier ministre

AFP

Le Premier ministre soudanais vient parler paix

Le Premier ministre soudanais vient parler paix

AFP

Tunisie: le Premier ministre nie tout lien avec l'arrestation d'un rival électoral

Tunisie: le Premier ministre nie tout lien avec l'arrestation d'un rival électoral

Affaires

AFP

En Afrique du Sud, les affaires de corruption embarrassent encore le pouvoir

En Afrique du Sud, les affaires de corruption embarrassent encore le pouvoir

AFP

Libye: au moins trois morts dans une attaque contre le ministère des Affaires étrangères

Libye: au moins trois morts dans une attaque contre le ministère des Affaires étrangères

AFP

Remaniement au Rwanda: départ des poids-lourds de la Défense et des Affaires étrangères

Remaniement au Rwanda: départ des poids-lourds de la Défense et des Affaires étrangères