mis à jour le

La police du Hamas disperse à coups de matraque une manifestation anti-israëlienne

La police du mouvement islamiste Hamas a dispersé mardi 7 mai, à Khanyounes, ville du sud de la bande de Gaza, des Palestiniens qui se sont rassemblés pour protester contre les récentes attaques israéliennes contre la Syrie.

La manifestation a été organisée par le Front populaire pour la libération de la Palestine (FPLP). Selon des témoins, plusieurs manifestants ont été battus et quatre journalistes arrêtés par la police du Hamas.

Les manifestants, brandissant des drapeaux palestiniens et syriens, ont scandé des slogans rejetant « toute agression israélienne contre toute capitale arabe ».

Il faut rappeler que le Hamas avait profité des années durant du soutien de la Syrie et a maintenu sa direction suprême à Damas pendant plusieurs années, avant de la déménager vers Doha au Qatar, à cause du conflit syrien, qui a éclaté en 2011.

police

AFP

Nigeria: la police retrouve le bâton cérémoniel du Sénat "sous un pont"

Nigeria: la police retrouve le bâton cérémoniel du Sénat "sous un pont"

AFP

Tunisie: plainte contre la police après le décès d'un supporteur du Club africain

Tunisie: plainte contre la police après le décès d'un supporteur du Club africain

AFP

Zimbabwe: la police enquête sur Grace Mugabe dans le cadre d'un trafic d'ivoire

Zimbabwe: la police enquête sur Grace Mugabe dans le cadre d'un trafic d'ivoire

Hamas

AFP

Gaza: le Hamas cède

Gaza: le Hamas cède

AFP

Tunis: manifestation après un assassinat attribué par le Hamas

Tunis: manifestation après un assassinat attribué par le Hamas

AFP

L'Egypte accuse le Hamas d'être impliqué dans le meurtre de son Procureur général

L'Egypte accuse le Hamas d'être impliqué dans le meurtre de son Procureur général

Manifestation

AFP

Début d'une nouvelle manifestation contre le régime

Début d'une nouvelle manifestation contre le régime

AFP

Retour au calme

Retour au calme

AFP

Madagascar: un mort et 17 blessés dans la répression d'une manifestation interdite

Madagascar: un mort et 17 blessés dans la répression d'une manifestation interdite