mis à jour le

Compte-rendu du Conseil des ministres du 8 mai 2013

Le conseil des ministres s'est tenu le mercredi 08 mai 2013 en séance ordinaire, de 09 H 00 mn à 14 H 40 mn sous la présidence de Son Excellence Monsieur Blaise COMPAORE, Président du Faso, Président du conseil des ministres. Il a délibéré sur les dossiers inscrits à son ordre du jour, entendu des communications orales, procédé à des nominations et autorisé des missions à l'étranger.

I. DELIBERATIONS

I.1. AU TITRE DU MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES ET DE LA COOPERATION REGIONALE

Le conseil a adopté un rapport relatif à la demande d'autorisation de signature d'un accord de siège entre le Gouvernement du Burkina Faso et la Confédération épiscopale régionale de l'Afrique de l'Ouest (CERAO) au profit du rectorat de l'Université catholique de l'Afrique de l'Ouest (UCAO). L'installation du siège de l'UCAO à Ouagadougou permettra d'apporter une contribution à l'enseignement supérieur au Burkina Faso et servira de plate-forme fédératrice de la jeunesse Ouest africaine.

I.2. AU TITRE DU MINISTERE DE L'ECONOMIE ET DES FINANCES

Le conseil a adopté huit (08) rapports :

Le premier rapport est relatif au suivi de la mise en ½uvre au 31 décembre 2012, des projets et programmes prioritaires. L'objectif global de cette démarche est d'assurer une meilleure exécution des projets et programmes prioritaires afin qu'ils contribuent à l'atteinte des objectifs de la Stratégie de croissance accélérée et de développement durable (SCADD).

Le deuxième rapport est relatif au projet de Cadre budgétaire à moyen terme (CBMT) pour la période 2014 -2016 et aux orientations du budget de l'Etat, au titre de la gestion 2014.

Le cadrage budgétaire à moyen terme vise à dégager des prévisions de ressources globales et à les affecter à la mise en ½uvre des grands programmes définis par les référentiels en matière de développement économique et social, dans le respect des grands équilibres budgétaires définis par le pacte de convergence de l'UEMOA et les programmes financiers convenus avec les partenaires techniques et financiers.

Le troisième rapport est relatif à l'état d'avancement du processus d'implantation du budget programme au Burkina Faso à fin décembre 2012. L'évaluation à mi-parcours du processus entre dans le cadre d'un suivi permanent de la relance du budget programme.

Le quatrième rapport est relatif à une ordonnance portant modification des tarifs de la Taxe sur les produits pétroliers (TPP).

Au terme de cette modification, le tarif de la TPP passe de 125 F CFA à 50 F par litre sur l'essence super sans plomb et de 50 F CFA à 10 F par litre sur le gasoil à compter du 21 avril 2013.

Cette mesure par laquelle l'état renonce à 75 f sur le litre d'essence et 40 f sur celui du gasoil permettra à la SONABHY de retrouver son équilibre financier et de continuer à remplir efficacement sa mission d'approvisionnement régulier du pays en produits pétroliers.

Le cinquième rapport est relatif à l'exonération de la Taxe sur la valeur ajoutée (TVA) et des Droits de douane (DD) à titre exceptionnel, pour l'acquisition de cinq cents (500) tracteurs agricoles.

Cette mesure, qui entre dans le cadre des engagements pris par le Président du Faso à l'occasion de la 16e édition de la Journée nationale du paysan (JNP) le 27 avril 2013 à Banfora a pour objectif de permettre aux acteurs d'accéder aux équipements agricoles à des coûts préférentiels dans la mise en ½uvre de la politique de mécanisation de l'agriculture.

Le sixième rapport est relatif aux résultats des travaux de dépouillement de l'appel d'offres pour l'acquisition de vivres pour cantines scolaires au profit des écoles primaires du Burkina Faso.

Au terme de ses travaux, le conseil a marqué son accord pour l'attribution des marchés aux entreprises suivantes :
- KANIS International pour un montant de trois milliards sept cent soixante cinq millions huit cent vingt cinq mille (3 765 825 000) F CFA hors TVA.
- Société EGF pour un montant cumulé de un milliard quatre cent vingt deux millions cinq cent vingt cinq mille (1 422 525 000) F CFA hors TVA.
- TARINO SHOPPING pour un montant de huit cent vingt sept millions trois cent vingt huit mille (827 328 000) FCFA hors TVA.
- GROUPE VELEGDA SARL pour un montant cumulé de huit cent quatre vingt un millions quatre cent quarante mille huit cent (881 440 800) FCFA hors TVA.
- EZOF (ETS ZOUNGRANA OUMAROU ET FRERES) pour un montant cumulé de un milliard cinq cent vingt deux millions quatre cent soixante huit mille (1 522 468 000) FCFA hors TVA.
- ETS BARRO B. SIDIKI (BBS) pour un montant de quatre cent trente neuf millions trois cent dix mille (439 310 000) FCFA hors TVA.
- ETIS SARL pour un montant de six cent quatre vingt dix neuf millions six cent vingt deux mille (699 622 000) FCFA TTC. Le montant total des attributions s'élève à dix milliards deux cent vingt deux millions deux cent soixante huit mille huit cent (10 222 268 800) FCFA TTC. Le financement est assuré par le budget de l'Etat, gestion 2013.

Le septième rapport est relatif aux résultats du dépouillement de l'appel d'offres pour l'acquisition d'engrais au profit du ministère de l'Agriculture et de la sécurité alimentaire pour les treize (13) régions du Burkina.

Au terme de ses travaux, le conseil a marqué son accord pour l'attribution des marchés à l'entreprise TROPIC AGRO CHEM pour un montant cumulé de deux milliards six cent trente sept millions cinq cent quarante un mille cinq cents (2 637 541 500) FCFA TTC. Le financement est assuré par le budget de l'Etat, gestion 2013.

Le huitième rapport est relatif aux résultats de l'appel d'offres pour l'aménagement d'environ 134 km de pistes rurales dans cinq (05) régions du Burkina Faso.

Au terme de ses travaux, le conseil a marqué son accord pour l'attribution des marchés aux entreprises suivantes :
o SONAF pour un montant de trois cent quatre millions huit cent cinquante huit mille neuf cent (304 858 900) FCFA TTC ;
o ECHA pour un montant de quatre cent trente six millions soixante dix sept mille quatre cent huit (436 077 408) FCFA TTC ;
o Groupement GC/EKS pour un montant de deux cent trente huit millions cent quarante un mille sept cent soixante un (238 141 761) FCFA TTC ;
o Groupement AVENIR/BECO pour un montant cumulé de trois milliards cinq cent vingt quatre millions cent soixante un mille quatre cent cinquante (3 524 161 450) FCFA TTC,
o GTB pour un montant de quatre cent trente neuf millions cent quarante quatre mille six cent vingt six (439 144 626) FCFA TTC. Le financement est assuré par le budget de l'Etat, gestion 2013.

I.3. AU TITRE DU MINISTERE DES INFRASTRUCTURES, DU DESENCLAVEMENT ET DES TRANSPORTS

Le conseil a adopté deux (02) rapports.

Le premier rapport est relatif à la mise en ½uvre du projet de sécurisation des titres de transport et un décret fixant les modalités de réimmatriculation du parc automobile et engins à deux roues. Le projet est prévu pour trois (03) ans et ambitionne de livrer deux millions cent mille (2 100 000) titres.

Son coût estimatif est de quatre milliards (4 000 000 000) FCFA dont deux milliards (2 000 000 000) inscrits au titre du budget 2013. L'objectif de cette réimmatriculation est de procéder à un recensement général du parc national, afin d'avoir des données statistiques proches de la réalité.

Le deuxième rapport est relatif à un décret portant règlementation de la banalisation des véhicules de l'Etat. L'adoption de ce décret permet d'éviter d'éventuelles évasions de véhicules du parc automobile de l'Etat.

I.4. AU TITRE DU MINISTERE DU DEVELOPPEMENT DE L'ECONOMIE NUMERIQUE ET DES POSTES

Le conseil a adopté un rapport relatif au recrutement spécial de cent vingt (120) informaticiens au profit de la direction générale de la Coordination des programmes de développement des technologies de l'information et de la communication (DG-CPTIC) et des autres services de l'administration.

Ce recrutement spécial permettra à la DG-CPTIC de remplir convenablement ses responsabilités dans la mise en ½uvre de la politique des TIC du Burkina Faso.

I.5. AU TITRE DU MINISTERE DES DROITS HUMAINS ET DE LA PROMOTION CIVIQUE

Le conseil a adopté un rapport relatif au rapport initial sur la mise en ½uvre du pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels.

L'objectif poursuivi par ce rapport est de permettre à notre pays de rattraper son retard et de rendre compte de la mise en ½uvre de ses engagements.

I.6. AU TITRE DU MINISTERE DE L'AMENAGEMENT DU TERRITOIRE ET DE LA DECENTRALISATION

Le conseil a adopté un décret portant conditions d'installation et composition de délégation spéciale dans les collectivités territoriales. L'adoption de ce projet vise à préciser les conditions d'installation des délégations spéciales et de combler un vide juridique.

II - COMMUNICATIONS ORALES

II.1. Le ministre des Affaires étrangères et de la coopération régionale a fait au conseil une communication relative à la célébration du 50e anniversaire de l'Organisation de l'unité africaine/Union africaine au Burkina Faso.

Cette célébration dont le lancement aura lieu le 20 mai 2013 à Ouagadougou est placée sous le très haut patronage de Son Excellence monsieur le Président du Faso.

II.2. Le ministre de l'Economie et des finances a fait au conseil une communication relative à la conjoncture économique internationale et nationale du mois de mars 2013.

Il ressort que cette conjoncture nécessite la prise de mesures pour maintenir et renforcer le contrôle, la reconstitution des stocks de sécurité alimentaire, la poursuite de la promotion du développement de l'énergie solaire, l'accélération de l'exécution des dépenses et un accent sur la transformation des produits locaux.

Il a en outre informé le conseil de la revue annuelle 2013 de la Stratégie de croissance accélérée et de développement durable (SCADD). Cette revue a formulé des recommandations en vue de booster les performances de la SCADD à l'horizon 2016.

II.3. Le ministre des Mines et de l'énergie a fait au conseil une communication relative aux visites qu'il a effectuées en Republique de Chine Taïwan du 15 au 19 avril 2013, en France et en Belgique du 20 au 24 avril 2013.

Au cours de la mission de Belgique, le Burkina a signé avec l'Union européenne une convention de vingt cinq millions (25 000 000) d'euros soit seize milliards trois cent quatre vingt dix huit millions (16 398 000 000) F CFA dans le cadre de la subvention de l'Union européenne pour la construction de la centrale solaire de Zagtouli.

II.4. Le ministre des Enseignements secondaire et supérieur a fait au conseil une communication relative à la visite du directeur général de l'organisation Islamique pour l'éducation, les sciences et la culture (ISESCO) au Burkina Faso du 22 au 24 mai 2013.

Il a en outre fait au conseil une communication relative à l'état d'avancement du processus de mise en place d'une académie nationale des sciences au Burkina Faso.

La mise en place de cette académie poursuit, entre autres objectifs, l'assistance conseil de l'Etat dans le cadre de la définition et de la mise en ½uvre de la politique nationale en matière de sciences et de technologie, l'encouragement de la recherche scientifique et de l'innovation.

La première assemblée est prévue pour se tenir avant la fin du mois de mai 2013. Elle devrait permettre de valider les textes de l'académie et d'élire les membres de l'organe.

II.5. Le ministre des Droits humains et de la promotion civique a fait au conseil une communication relative à la participation du Burkina Faso à l'examen périodique universel à Genève, le 22 avril 2013.

Au total, cent soixante cinq (165) recommandations ont été formulées à l'endroit de notre pays parmi lesquelles cent trente trois (133) ont été acceptées.

La participation du Burkina Faso à cet exercice a été dans l'ensemble satisfaisante en ce qu'elle a permis à la délégation nationale de réaffirmer l'attachement du pays aux valeurs universelles des droits humains et d'exposer à la communauté internationale l'évolution de la situation desdits droits dans notre pays depuis le dernier examen.

III - NOMINATIONS

III.1. NOMINATION DANS LES FONCTIONS INDIVIDUELLES

A. AU TITRE DE LA PRESIDENCE DU FASO

- Monsieur Yemdaogo Eric TIARE, Mle 26 744 K, ministre plénipotentiaire, 2e classe, 8e échelon est nommé ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du Burkina Faso en France ;

B. AU TITRE DU MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES ET DE LA COOPERATION REGIONALE

- Madame Aoua TOURE / SAKO, Mle 25 585 W, conseiller des affaires étrangères, 1re classe, 7e échelon est nommée premier conseiller près l'Ambassade du Burkina Faso à Rome / Italie ;
- Monsieur Seydou SINKA, Mle 59 727 V, conseiller des affaires étrangères, 1re classe, 5e échelon est nommé premier conseiller près l'Ambassade du Burkina Faso à Washington / USA ;
- Monsieur Ibrahim KONE, Mle 28 149 N, conseiller des affaires étrangères, 1re classe, 6e échelon est nommé premier conseiller près l'Ambassade du Burkina Faso à Ryad / Arabie Saoudite ;
- Monsieur Prosper Boubacar MANLI, Mle 28 527 L, conseiller des affaires étrangères, 1re classe, 6e échelon est nommé premier conseiller près l'Ambassade du Burkina à Copenhague / Danemark ;
- Monsieur Abdoulaye ZONGO, Mle 75 297 K, conseiller des affaires étrangères, 1re classe, 6e échelon est nommé premier conseiller près l'Ambassade du Burkina Faso en Afrique du Sud ;
- Monsieur Michel SAWADOGO, Mle 24 108 Y, conseiller des affaires étrangères, 1re classe, 6e échelon est nommé premier conseiller près l'Ambassade du Burkina Faso à Ottawa / Canada ;
- Madame Myriam Aman SOULAMA, Mle 105 148 D, conseiller des affaires étrangères, 1re classe, 3e échelon est nommée deuxième conseiller près la Mission permanente du Burkina Faso à New-York / USA ;
- Monsieur Armand TIEMTORE, Mle 118 842 S, conseiller des affaires étrangères, 1re classe, 2e échelon est nommé deuxième conseiller près l'Ambassade du Burkina Faso à Washington / USA ;
- Madame Claudine Boampoundi SAWADOGO / DADJOUARI, Mle 104 406 A, conseiller des affaires étrangères, 1re classe, 3e échelon est nommée deuxième conseiller près l'Ambassade du Burkina Faso à Paris / France ;
- Monsieur Saidou OUEDRAOGO, Mle 118 853 R, conseiller des affaires étrangères, 1re classe, 2e échelon est nommé deuxième conseiller près l'Ambassade du Burkina Faso à Dakar / Sénégal ;
- Monsieur Samson Arzouma III OUEDRAOGO, Mle 118 846 N, conseiller des affaires étrangères, 1re classe, 2e échelon est nommé deuxième conseiller près la Mission permanente du Burkina Faso auprès de l'Office des Nations Unies à Genève / Suisse ;
- Monsieur Maxime BENGALY, Mle 118 841 K, conseiller des affaires étrangères, 1re classe, 2e échelon est nommé deuxième conseiller près l'Ambassade du Burkina Faso à Vienne / Autriche ;
- Monsieur Bassirou ZOMA, Mle 118 859 M, conseiller des affaires étrangères, 1re classe, 2e échelon est nommé deuxième conseiller près l'Ambassade du Burkina Faso à Koweït City / Koweït ;
- Madame Monique SANOU / OUEDRAOGO, Mle 51 013 A, interprète-traductrice, 1re classe, 7e échelon est nommée attachée interprète-traductrice près l'Ambassade du Burkina Faso à Washington / USA ;
- Madame Nibè-Nêe Scholastique SOME / SOME, Mle 59 228 R, interprète-traductrice, 1re classe, 5e échelon, est nommée attachée interprète-traductrice près l'Ambassade du Burkina Faso à Accra / Ghana ;
- Madame Myriam Claudine POUSSI, Mle 130 160 A, magistrat de grade exceptionnel, 1re échelon, est nommée conseiller juridique à l'Ambassade du Burkina Faso à Genève / Suisse ;
- Monsieur Remy Léopold MALGOUBRI, Mle 29 799 U, inspecteur du trésor, 1re classe, 8e échelon est nommé conseiller économique auprès de l'Ambassade du Burkina Faso à Brasilia / Brésil ;
- Madame Mariam Sourea Vanessa TOURE, Mle 78 664 S, conseiller en sciences et techniques de l'information et de la communication, 1re classe, 5e échelon est nommée attachée de presse à l'Ambassade du Burkina Faso à Abidjan / Côte-d'Ivoire ;

C. AU TITRE DU MINISTERE DE L'ECONOMIE ET DES FINANCES

- Madame Anique Rosemonde Stéphanie ZOUNGRANA, Mle 109 901 K, juriste, 1re classe, 3e échelon est nommée agent judiciaire adjoint du trésor ;
- Monsieur Aimé Achille SIMPORE, Mle 111 086 V, inspecteur du trésor, 1re classe, 3e échelon est nommé agent judiciaire adjoint du trésor ;
- Madame Maïmouna ILBOUDO / DIALLO, Mle 111 104 X, inspecteur du trésor, 1re classe, 3e échelon est nommée agent judiciaire adjoint du trésor ;
- Monsieur Nazankidemba Landry YAMEOGO, Mle 111 097 D, inspecteur du trésor, 1re classe, 3e échelon est nommé agent judiciaire adjoint du trésor ;
- Madame Djénéba DAO, Mle 208 012 J, inspecteur du trésor, 1re classe, 2e échelon est nommée agent judiciaire adjoint du trésor ;
- Monsieur Anzouowin Urbain SOME, Mle 216 181 L, inspecteur du trésor, 1re classe, 1er échelon est nommé agent judiciaire adjoint du trésor ;
- Monsieur Magloire PARE, Mle 215 217 W, juriste, 1re classe, 1er échelon est nommé agent judiciaire adjoint du trésor ;
- Madame Arlette Raïssa Reine COULIBALY / SAWADOGO, Mle 215 218 K, juriste, 1re classe, 1er échelon est nommée agent judiciaire adjoint du trésor ;
- Madame Wendkouni Naomie OUEDRAOGO / SAKANDE, Mle 215 219 L, juriste, 1re classe, 1er échelon est nommée agent judiciaire adjoint du trésor ;
- Monsieur Salomon OUOBA, Mle 216 176 D, inspecteur du trésor, 1re classe, 1er échelon est nommé agent judiciaire adjoint du trésor ;
- Monsieur Lassané TIENDREBEOGO, Mle 54 666 M, inspecteur du trésor, 1re classe, 6e échelon est nommé percepteur spécialisé du ministère des Mines et de l'énergie ;
- Monsieur Mamoudou BOKOUM, Mle 58 463 G, inspecteur du trésor, 1re classe, 5e échelon est nommé percepteur spécialisé du ministère de l'Environnement et du développement durable ;
- Monsieur Yacouba ZIDA, Mle 104 321 K, inspecteur du trésor, 1re classe, 3e échelon est nommé percepteur spécialisé du ministère de l'Administration territoriale et de la sécurité ;
- Madame Judith Esther Lagmawendé LANKOANDE / TAPSOBA, Mle 91 276 Y, inspecteur du trésor, 1re classe, 4e échelon est nommée percepteur spécialisé du ministère de l'Habitat et de l'urbanisme ;
- Monsieur Blanchard SOMDAH, Mle 39 674 J, inspecteur du trésor, 1re classe, 5e échelon est nommé percepteur spécialisé du ministère de la Défense nationale et des anciens combattants ;
- Monsieur Arsène SANOU, Mle 91 633 F, inspecteur du trésor, 1re classe, 1er échelon est nommé percepteur spécialisé du ministère des Affaires étrangères et de la coopération régionale ;
- Monsieur Zowindé Emmanuel TOUGOUMA, Mle 104 313 U, inspecteur du trésor, 1re classe, 3e échelon est nommé percepteur spécialisé du ministère du Développement, de l'économie numérique et des postes ;
- Monsieur David Elazare TOE, Mle 91 255 R, inspecteur du trésor, 1re classe, 4e échelon est nommé percepteur spécialisé du ministère de l'Agriculture et de la sécurité alimentaire' ;
- Monsieur Ragnalewendé Jacques BERE, Mle 19 704 Z, inspecteur du trésor, 1re classe, 8e échelon est nommé percepteur spécialisé du ministère de la Jeunesse, de la formation professionnelle et de l'emploi ;
- Monsieur Hamidou Charles NABI, Mle 37 236 N, inspecteur du trésor, 1re classe, 5e échelon est nommé percepteur spécialisé du ministère des Ressources animales et halieutiques ;
- Madame Awa BITIE / KERE, Mle 31 973 C, inspecteur du trésor, 1re classe, 6e échelon est nommée percepteur spécialisé du ministère de la Culture et du tourisme ;
- Monsieur Pascal BAMBARA, Mle 54 629 G, inspecteur du trésor, 1re classe, 6e échelon est nommé percepteur spécialisé du ministère des Infrastructures du désenclavement et des transports ;
- Monsieur Kiswendsida Jérôme TAPSOBA, Mle 58 798 L, inspecteur du trésor, 1re classe, 1er échelon est nommé agent comptable du Palais des sports Ouaga 2 000 ;
- Monsieur Joël DIANDA, Mle 19 716 E, inspecteur du trésor, 1re classe, 6e échelon est nommé agent comptable du Centre hospitalier régional de Dori ;

D. AU TITRE DU MINISTERE DE LA JUSTICE

- Monsieur Mahamoudou SANOGO, Mle 130 199 G, magistrat, 1re grade, 4e échelon est nommé secrétaire général ;
- Monsieur Amadou KANTAGBA, Mle 130 277 D, magistrat, 2e grade, 3e échelon est nommé procureur du Faso, près le Tribunal de grande instance de Tenkodogo ;

E. AU TITRE DU MINISTERE DE L'AGRICULTURE ET DE LA SECURITE ALIMENTAIRE

- Monsieur André DRABO, Mle 23 881 G, conseiller des affaires économiques, 1re classe, 9e échelon est nommé inspecteur général des services ;
- Monsieur Salifou TAÏTA, Mle 48 410 S, psychopédagogue, 1re classe, 4e échelon est nommé directeur de cabinet ;
- Monsieur Ousmane ZOUNGRANA, Mle 29 788 G, inspecteur des impôts, 1re classe, 4e échelon est nommé directeur des marchés publics ;

F. AU TITRE DU MINISTERE DES ENSEIGNEMENTS SECONDAIRE ET SUPERIEUR

- Monsieur Soumana DAO, Mle 23 063 K, conseiller pédagogique, 2e classe, 8e échelon est nommé inspecteur technique ;
- Madame Thérèse OUEDRAOGO / KONDE, Mle 17 539 Z, professeur certifié, 2e classe, 7e échelon est nommée inspecteur technique ;
- Madame Blanche Marie Claude SAWADOGO / BOUDA, Mle 09 711 M, professeur certifié des lycées et collèges, 2e classe, 8e échelon est nommée inspecteur technique ;
- Monsieur Philippe WINDIGA, Mle 17 563 K, conseiller pédagogique, 3e classe, 4e échelon est nommé inspecteur technique ;
- Monsieur Saïdou BARRY, Mle 23 484 F, inspecteur de l'enseignement secondaire, 3e classe, 3e échelon, est nommé inspecteur technique ;
- Monsieur Jean-Claude BATIONO, Mle 54 473 X, maître de conférences, 1re classe, 3e échelon est nommé Vice-président chargé de la recherche et de la coopération internationale de l'Université de Koudougou ;
- Monsieur Kalifa TRAORE, Mle 32 510 K, enseignant-chercheur, maître de conférences, P2 grade intermédiaire, 2e échelon, est nommé Vice-président chargé des enseignements et innovations pédagogiques de l'Université de Koudougou ;
- Monsieur Issoufou SOULAMA, Mle 119 300 P, inspecteur du trésor, 1re classe, 2e échelon est nommé directeur de l'administration et des finances de l'Université Ouaga II ;
- Madame Gabrielle BANDRE / OUEDRAOGO, Mle 41 369 N, planificateur, 1re classe, 11e échelon est nommée coordonnatrice du comité ministériel pour la santé,

G. AU TITRE DU MINISTERE DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ET DE L'INNOVATION

- Monsieur Luc YE, Mle 34 601 R, inspecteur de l'enseignement secondaire, 2e classe, 3e échelon est nommé inspecteur général des services ;

Les personnes ci-après sont nommées dans les emplois de Directeurs de recherche au Centre national de la recherche scientifique et technologique (CNRST) pour compter du 24 juillet 2012.
- Monsieur Roger Charles Honorat NEBIE, Mle 46 544 L ;
- Monsieur Alain Joseph SISSAO, Mle 52 132 C ;
- Monsieur Alhadi WEREME, Mle 13 467 M ;
- Monsieur Jules BAYALA, Mle 218 662 M ;

Les personnes ci-après sont nommées dans les emplois de Maîtres de recherche au Centre national de la recherche scientifique et technologique (CNRST) pour compter du 24 juillet 2012.
- Monsieur Babou André BATIONO Mle 218 389 T ;
- Monsieur Windinpsidi Paul SAVADOGO, Mle 218 477 A ;
- Monsieur Sibiri Jean Baptiste TAONDA, Mle 21 661 C ;
- Monsieur Inoussa ZONGO, Mle 59 232 T ;
- Monsieur Koiné Maxime DRABO, Mle 29 603 R ;
- Monsieur Relwendé Auguste Maxime COMPAORE, Mle 46 923Z ;
- Monsieur Ludovic Ouhonyioue KIBORA, Mle 52 124 H

III.2. NOMINATION DANS LES CONSEILS D'ADMINISTRATION

A. AU TITRE DU MINISTERE DES INFRASTRUCTURES, DU DESENCLAVEMENT ET DES TRANSPORTS

Le conseil a adopté deux (02) décrets :

Le premier décret nomme les personnes ci-après administrateurs représentant le ministère des Infrastructures, du désenclavement et des transports au conseil d'administration de la Société de gestion du patrimoine ferroviaire du Burkina (SOPAFER-B) :
- Monsieur Jean Victorien TOE, Mle 130 331 T, magistrat
- Mademoiselle Fatoumata OUBDA, Mle 113 253 U, économiste

Le second décret nomme monsieur Jean Victorien TOE, Mle 130 331 T, magistrat, président du conseil d'administration de la SOPAFER-B.

B. AU TITRE DU MINISTERE DE LA SANTE

Le conseil a adopté un décret portant nomination des membres du Comité d'éthique pour la recherche en santé au Burkina Faso.

Au titre du ministère de la santé :
- Madame Djénéba SANOU/OUEDRAOGO, médecin de santé publique
- Madame Salimata KI/OUEDRAOGO, administrateur des services de santé
- Monsieur Ragomzingba Franck Edgard ZONGO, pharmacien

Au titre du ministère de la Recherche scientifique et de l'innovation :
- Monsieur Seini KOUANDA, médecin épidémiologiste
- Madame Maminata TRAORE/COULIBALY, biologiste

Au titre du ministère des Droits humains et de la promotion civique :
- Monsieur Mathias SAM, conseiller en droits humains

Au titre du ministère des Ressources animales et halieutiques :
- Madame Germaine MINOUNGOU/COMPAORE, médecin vétérinaire

Au titre de l'ordre des médecins :
- Monsieur Lincoln Théophile TAPSOBA, médecin spécialisé en médecine nucléaire et en biophysique.

Au titre de l'ordre des pharmaciens :
- Est renouvelé le mandat de madame Scholastique Ida SAWADOGO/MILLOGO, pharmacien.

C. AU TITRE DU MINISTERE DE L'ACTION SOCIALE ET DE LA SOLIDARITE NATIONALE

Le conseil a adopté (02) deux décrets :

Le premier décret porte nomination de madame Sanata PARE, Mle 106 109 K, agent spécialisé en gestion des ressources humaines, Administrateur représentant le personnel au conseil d'administration de l'Institut national de formation en travail social (INFTS).

Le second décret nomme Madame B. S. Stella Sylviane SOME, Mle 91 859 S, inspecteur du travail, membre représentant le ministère de la Fonction publique, du travail et de la sécurité sociale au conseil de gestion du Fonds national de solidarité (FNS).

Le ministre de la Communication
Porte-parole du gouvernement,
Alain Edouard TRAORE,
Officier de l'Ordre National

Le Faso

Ses derniers articles: Tirage au sort des barrages de la coupe du monde 2014 :  Paroisse de Bissighin : les élèves et étudiants  Coupe OAPI : ONEA en dames et SONABHY en hommes 

ministres

AFP

Soutien affiché des Premiers ministres du Benelux

Soutien affiché des Premiers ministres du Benelux

AFP

Partenariats économiques en Afrique: "pas de pré carré" (Premiers ministres français et sénégalais)

Partenariats économiques en Afrique: "pas de pré carré" (Premiers ministres français et sénégalais)

AFP

Tunisie: baisse de la rémunération des ministres par "solidarité"

Tunisie: baisse de la rémunération des ministres par "solidarité"

2013

AFP

Madagascar: reprise du procès du lynchage d'un Français et d'un Italien en 2013

Madagascar: reprise du procès du lynchage d'un Français et d'un Italien en 2013

AFP

Attaques de 2013 en RDC : vingt ans de prison pour 17 adeptes d'une secte

Attaques de 2013 en RDC : vingt ans de prison pour 17 adeptes d'une secte

AFP

Comores: lourdes condamnations après la tentative de putsch d'avril 2013

Comores: lourdes condamnations après la tentative de putsch d'avril 2013