mis à jour le

Là où Laâridh traine ,l’Algérie donne la leçon

Alors que le gouvernement islamiste tunisien d’Ali Laâridh traine depuis des mois à neutraliser les terroristes à Jbel Châambi et au Kef , on aprend que sept islamistes armés ont été tués, mardi 7 mai, dans deux opérations distinctes, a annoncé le ministère algérien de la défense. Quatre individus ont d’abord été tués dans une embuscade tendue par des militaires à un groupe armé près de Tizi Ouzou, à l’est d’Alger, rapporte l’agence de presse APS. Des soldats ont ensuite tué trois autres islamistes lors d’une autre opération menée à Bouhmidane, à l’est de la capitale.
L’armée algérienne a réaffirmé dans un communiqué la « fermeté et l’engagement irrévocable de ses unités » à « poursuivre, sans relâche, la lutte antiterroriste dans l’ensemble du territoire ».

Les violences qui ont endeuillé l’Algérie durant la guerre civile des années 1990 ont considérablement baissé ces dernières années, mais des membres d’Al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI) sont présents dans plusieurs régions, notamment Tizi Ouzou.

La plus violente attaque menée par des groupes islamistes a eu lieu à la mi-janvier contre le site gazier de Tigantourine, à 1 300 km au sud-est d’Alger. Cette offensive, sans précédent dans l’histoire algérienne, s’est achevée par la mort de 37 étrangers et d’un Algérien.

Tunisie Focus

Ses derniers articles: Dimanche , Ban Ki-moon a reçu le rapport des enquêteurs de l’ONU en Syrie  Une météorite tombe  Journée internationale de la démocratie . Bla-bla-bla chez les arabes