mis à jour le

Les éléphants d'Afrique Centrale menacés d'un nouveau massacre

Un groupe de 17 braconniers est entré lundi dans le parc animalier national de Dzanga-Ndoki en Centrafrique, faisant craindre "un des plus grands massacres d'éléphants" en Afrique centrale, a averti ce mercredi le Fonds mondial pour la nature (WWF). Le parc national de Dzanga-Ndoki est connu localement comme étant le village des éléphants. Selon la WWF, depuis que ces braconniers ont tué au moins 300 éléphants pour leur ivoire dans le parc national de Bouba N'Djidda, dans le nord du Cameroun en février 2012, ils menacent de "provoquer un des plus grands massacres d'éléphants dans la région".

Afrik

Ses derniers articles: La dépouille de Thomas Sankara exhumée, le Burkina Faso retient son souffle  L'Arabie Saoudite classe l'Algérie sur liste noire du financement du terrorisme  La Premier League, nouvelle terre d'accueil des joueurs africains 

éléphants

AFP

Plus de 50 éléphants victimes de la sécheresse en un mois au Zimbabwe

Plus de 50 éléphants victimes de la sécheresse en un mois au Zimbabwe

AFP

D'anciens chasseurs pygmées tentent de sauver les derniers éléphants de Centrafrique

D'anciens chasseurs pygmées tentent de sauver les derniers éléphants de Centrafrique

AFP

L'Europe incitée

L'Europe incitée

menaces

AFP

Malgré une baisse du braconnage, les éléphants d'Afrique toujours menacés

Malgré une baisse du braconnage, les éléphants d'Afrique toujours menacés

AFP

Les Comores et le Mozambique menacés par un cyclone

Les Comores et le Mozambique menacés par un cyclone

AFP

A Madagascar, les lémuriens et leur forêt menacés par le braconnage

A Madagascar, les lémuriens et leur forêt menacés par le braconnage

massacre

AFP

RDC: au moins 36 civils tués dans le massacre près de Beni

RDC: au moins 36 civils tués dans le massacre près de Beni

AFP

Burkina: nouveau massacre jihadiste dans un village du Nord

Burkina: nouveau massacre jihadiste dans un village du Nord

AFP

RDC: un an après, le massacre de Yumbi toujours impuni

RDC: un an après, le massacre de Yumbi toujours impuni