mis à jour le

Célébration du 8 Mai 1945 à Kherrata

La célébration du 8 Mai 1945 est un devoir de mémoire que les générations de l'indépendance doivent à ceux qui ont offert leur vie, en affirmant la soif de liberté de toute une nation. Kherrata est un symbole de la lutte patriotique. A Kherrata, le peuple s'est soulevé au nom de la seule et unique revendication qui pouvait garantir le progrès sur tous les terrains», indique dans une déclaration rendue publique, hier, le Front de la décennie noire pour la dignité et contre l'oubli (FDNDO). Pour le Front, «Kherrata, c' est le peuple qui préparait le tournant du 1er Novembre et annonçait l'indépendance à venir. Les sacrifices inouïs consentis le 8 Mai 1945 étaient dans la mémoire de ceux qui ont déclenché le combat libérateur. Ils sont restés dans la mémoire de ceux qui ont ensuite affronté le terrorisme islamiste, qui voulait détruire la République édifiée à l'indépendance. La nation, qui a su exprimer sa reconnaissance à ceux qui ont lutté pour libérer le pays, doit maintenant consacrer la victoire de ceux qui se sont dressés pour sauver l'Algérie».  Dans le même sillage, le FDNDO ajoute qu' «il aura fallu un engagement volontaire en faveur de la République et de la démocratie pour affronter le terrorisme islamiste, comme les moudjahidine qui ont pris consciemment les armes pour libérer le pays et édifier la 1ere République. En trahissant les sacrifices des victimes du terrorisme, des patriotes et des gardes communaux, le pouvoir a tourné le dos à l'union du patriotisme et de la démocratie». D'autre part, le FDNDO lance un appel pour l'édificaiton de la 2e  République : «Les Algériens avaient lutté contre le nazisme en échange d'une promesse de liberté. A Kherrata, le 8 Mai 1945, ils engageaient le pays dans la lutte contre le colonialisme qui avait trahi son serment. En initiant la création d'un Front national pour la dignité et contre l'oubli, nous qui avons résisté au fascisme intégriste, lançons à notre tour un appel pour rompre avec les fausses promesses du pouvoir et édifier la deuxième République.»  

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien 

célébration

AFP

Fifa: enquête préliminaire sur la célébration d'Aurier

Fifa: enquête préliminaire sur la célébration d'Aurier

AFP

Ebola: la Sierra Leone interdit toute célébration publique pour Noël et Nouvel An

Ebola: la Sierra Leone interdit toute célébration publique pour Noël et Nouvel An

[email protected] (Amazighnews)

La culture amazighe

La culture amazighe