mis à jour le

37 millions d’euros de l’UE pour nos fôrets

Le Maroc et l’Union européenne ont signé, mardi à Skhirat, un programme d’appui budgétaire de l’ordre de 37 millions d’euros pour soutenir la politique forestière du Royaume.

Cette convention “devra contribuer au renforcement de l’efficacité de la stratégie de protection et de gestion durable des ressources naturelles forestières”, a affirmé M. Rupert Joy, Ambassadeur de l’Union européenne au Maroc, lors d’une conférence de presse en marge d’une journée organisée par le Haut-commissariat aux eaux et forêts et à la lutte contre la désertification pour célébrer le centenaire des services forestiers au Maroc.

Ce programme d’appui est tout à fait “novateur” dans la mesure où il constituera la première expérience au monde d’appui budgétaire de l’UE en soutien à la politique forestière d’un pays partenaire, a ajouté l’ambassadeur, précisant qu’une partie de ce montant sera consacrée au soutien des acteurs non-étatiques.

“Au Maroc, un appui de cette envergure au secteur forestier trouve toute sa justification dans l’importance que représente la forêt dans le développement rural (…) et dans la qualité du partenariat qui a existé entre le Haut-commissariat aux eaux et forêts et l’UE au fil des années”, a déclaré M. Joy, relevant la nécessité de trouver de nouveaux modes de gestion des ressources forestières au Maroc, tout en prenant en considération les populations résidentes et leur niveau de vie.

Qualifiant la législation marocaine dans ce domaine de “très novatrice” pour ce qui est de la participation des populations à l’exploitation et à la mise en valeur du patrimoine forestier de l’Etat, il a plaidé pour une consolidation et une meilleure organisation de cette participation afin d’assurer le développement durable des zones forestières et faire face aux nouveaux enjeux des changements climatiques.

Le programme d’appui européen, a-t-il poursuivi, “constituera une réelle opportunité pour mobiliser et faire adhérer l’ensemble des acteurs à la mise en ½uvre de la politique forestière”.

Le Haut-commissaire aux eaux et forêts et à la lutte contre la désertification, M. Abdeladim El Hafi s’est, pour sa part, félicité de la conclusion d’un tel programme fondamental” pour l’avenir des écosystèmes au Maroc.

A l’occasion de cette journée de célébration des cent ans des services forestiers, le Maroc a également signé une convention-cadre tripartite (ministère de l’Intérieur – ministère de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Politique de la ville – Haut-commissariat aux Eaux et forêts et à la lutte contre la désertification) relative aux forêts urbaines et périurbaines.

La convention a pour objectif de développer le rôle social de ces espaces forestiers, d’augmenter la superficie des espaces verts en milieu urbain et de sensibiliser les visiteurs et acteurs au rôle des forêts urbaines et périurbaines.

Une autre convention de coopération a été conclue entre le Haut-commissariat et le Fonds international de préservation du Houbara (Emirats arabes unis) pour la protection de la biodiversité et des espèces rares et celles menacées d’extinction. La convention porte sur des volets de formation, de monitoring, de recherche et d’échange d’informations.

Un mémorandum de coopération a en outre été signé avec l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) en vue de promouvoir la coopération pour la mise en ½uvre de projets relatifs à la sauvegarde de la biodiversité au Maroc.

Une dernière convention a été signée entre le Haut-commissariat et Barid Al Maghrib pour l’émission de timbres-poste à l’occasion du centenaire des eaux et forêts.

LNT

La Nouvelle Tribune

Ses derniers articles: Peinture : Patrick Jolivet  Le Maroc renforce ses capacités de production en énergie solaire  Plus de 51.000 bénéficiaires de l’Initiative royale “Un million de cartables” 

forêts

AFP

Afrique: une initiative pour restaurer 100 millions d'hectares de forêts d'ici 2030

Afrique: une initiative pour restaurer 100 millions d'hectares de forêts d'ici 2030

Nadia Akari

Pourquoi les forêts tunisiennes s’enflamment-elles ?

Pourquoi les forêts tunisiennes s’enflamment-elles ?

Actualités

Ratissages sécuritaires dans les montagnes et forets de Nabeul

Ratissages sécuritaires dans les montagnes et forets de Nabeul