mis à jour le

Pénurie de carte d’identité : LES SIKASSOIS NE SAVENT PLUS A QUEL SAINT SE VOUER

La pénurie de carte d'identité nationale au moment où notre pays  traverse une période de forte turbulence caractérisée par des contrôles minutieux en vue de lutter contre les infiltrations des jihadistes,  les attaques à main armée et autres actes de banditisme, a été une préoccupation évoquée dans tous les cercles de la région de Sikasso lors de la visite de prise de contact du chef de l'exécutif régional, Mahamadou Diaby.

A Bougouni, K. Diakité avoue ne pas comprendre comment l'Etat, incapable d'approvisionner le pays en carte d'identité, continue de verbaliser les pauvres citoyens qui ne peuvent présenter ce document ou qui en arborent dont la période de validité est dépassée. S. Traoré, responsable d'une association des  jeunes de Koutiala, relève qu'une certaine spéculation s'est installée dans la délivrance des pièces d'identité par les postes de sécurité. Pour se procurer le sésame, il faut débourser entre 3000 et 5000 Fcfa, assure-t-il.

A Kadiolo, les populations proposent que les services de sécurité prolongent la validité des anciennes pièces avec une mention spéciale, en attendant l'approvisionnement du pays en cartes vierges. D'autres demandent aux autorités nationales de s'inspirer des initiatives salvatrices de certains consulats, en donnant provisoirement des attestations d'identité aux usagers, afin qu'ils répondent aux exigences de contrôle des forces de sécurité et puissent effectuer les opérations bancaires.

Un compatriote installé en côte d'Ivoire, de passage à Sikasso n'a ainsi pu entrer en possession de ses fonds dans une banque de la place pour défaut de pièce d'identité en cours de validité. Seydou Marico, un autre compatriote résidant à Abidjan, a eu plus de chance, car il détenait une attestation d'identité comportant une photo et délivrée par le consul. Le casse-tête de la carte d'identité survient au moment où les services de sécurité sont obligés de multiplier les contrôles de routine pour la sécurisation des citoyens.

Le gouverneur de la région de Sikasso assure avoir pris bonne note des préoccupations évoquées. La pénurie des cartes est nationale, a-t-il indiqué en assurant que les plus hautes autorités s'attèlent à trouver une solution à cet épineux problème. Quant aux responsables régionaux des services de sécurité de Sikasso, ils ont expliqué les conditions d'obtention d'une carte d'identité nationale dont le montant ne doit pas dépasser 1000 Fcfa pour la carte et 700 Fcfa pour le timbre. En théorie.

                                                                  F. DIABATE

AMAP – Sikasso

 

L'essor

Ses derniers articles: Mopti : Transport de viande, un casse-tête sanitaire  Promotion de la femme : RACHELLE DJANGONE MIAN S’EN VA  Sécurité alimentaire : DES CEREALES A 

pénurie

AFP

En Egypte, la pénurie de médicaments s'aggrave

En Egypte, la pénurie de médicaments s'aggrave

AFP

Zimbabwe: report d'un contrat avec la Chine malgré la pénurie d'électricité

Zimbabwe: report d'un contrat avec la Chine malgré la pénurie d'électricité

AFP

Egypte: pénurie sans précédent d'électricité

Egypte: pénurie sans précédent d'électricité

carte

AFP

La France veut jouer sa carte de "hub" vers l'Afrique

La France veut jouer sa carte de "hub" vers l'Afrique

mappemonde

Quand l'Afrique ressemblait aux Etats-Unis

Quand l'Afrique ressemblait aux Etats-Unis

La rédaction

Algérie : la carte militaire ne sera plus exigée dans la fonction publique

Algérie : la carte militaire ne sera plus exigée dans la fonction publique

saint

Steven LAVON

Saint Etienne: Sall et Gradel sur le banc, Ghoulam débute !

Saint Etienne: Sall et Gradel sur le banc, Ghoulam débute !

Isidore AKOUETE

L1-Monaco : Emmanuel Rivière, forfait face

L1-Monaco : Emmanuel Rivière, forfait face

Moussa Keita

Imbroglio financier au Kurel des deux raakas de Saint Louis : La vérité sur les 30 millions de francs de Wade

Imbroglio financier au Kurel des deux raakas de Saint Louis : La vérité sur les 30 millions de francs de Wade