mis à jour le

Absent de la scène politique / Noutoua Youdé, président de l’ex-Conseil général de Danané : ‘‘Voici pourquoi on ne me voit plus’’ (L’intelligent d’Abidjan)

En marge de la visite d’Etat du Président de la République dans le Tonkpi, l’IA a rencontré Noutoua Youdé Célestin, l’ex-président du Conseil général de Danané et responsable de l’Udpci . Dans cet entretien il explique les attentes des populations vis-à-vis de la tournée d’Alassane Ouattara dans sa région et les raisons de son absence sur la scène politique Quel commentaire faites-vous de la visite d’Etat d’Alassane dans le Tonkpi? Le Président de la République a effectué une visite d’Et [...]

Abidjan.net

Ses derniers articles: Elaboration et exécution de budget : Le Minagri veut des agents irréprochables (Le Democrate)  Commercialisation de Fruits : L’apport de la mangue dans l’économie ivoirienne (Le Democrate)  Cinéma / Ce que le gouvernement attend des acteurs (Le Democrate) 

scène

AFP

CAN-2017: Scène de liesse en Egypte, qualifiée pour la finale

CAN-2017: Scène de liesse en Egypte, qualifiée pour la finale

AFP

En Egypte, le printemps de la scène musicale indépendante

En Egypte, le printemps de la scène musicale indépendante

AFP

Le dynamisme florissant de la scène musicale africaine

Le dynamisme florissant de la scène musicale africaine

politique

AFP

Kenya: dans la vallée du Rift, la politique nourrit la violence

Kenya: dans la vallée du Rift, la politique nourrit la violence

AFP

Le président de l'UA s'inquiète de la politique américaine sur les opérations en Afrique

Le président de l'UA s'inquiète de la politique américaine sur les opérations en Afrique

AFP

Zimbabwe: un mariage politique de raison pour battre Mugabe

Zimbabwe: un mariage politique de raison pour battre Mugabe

président

AFP

Nigeria: publication d'une photo du président hospitalisé

Nigeria: publication d'une photo du président hospitalisé

AFP

L

L

AFP

Le président tanzanien prie les réfugiés burundais de rentrer chez eux

Le président tanzanien prie les réfugiés burundais de rentrer chez eux