mis à jour le

La FIFA s'attaque au racisme

Mieux vaut tard que jamais. En janvier dernier, ciblé par les cris de singe des supporters adverses, Kevin-Prince Boateng (AC Milan), avait quitté le terrain en signe de protestation. Sepp Blatter, président de la FIFA, avait, dans un premier temps, désapprouvé l'attitude du milieu de terrain ghanéen, avant de faire volte-face et d'inviter le joueur à venir le rencontrer. Il aura fallu du temps à la FIFA mais l'instance internationale est en passe de prendre enfin la pleine mesure de ce fléau que représente le racisme dans le football. Propositions à adopter Réunie pour la première fois lundi 6 mai, la Task Force de la FIFA destinée à lutter contre le racisme et les (...)

> Lire la suite

Africa n°1

Ses derniers articles: Les coups de coeur du 24/06/13  Mali : l'UE débloque 90 millions pour "consolider" l'Etat  Afrique du Sud : un syndicat veut doubler les salaires dans les mines 

FIFA

AFP

Un Mondial

Un Mondial

AFP

Avec comme N.2 une femme venant de l'ONU, la Fifa veut redorer son image

Avec comme N.2 une femme venant de l'ONU, la Fifa veut redorer son image

FIFA

Quand Sepp Blatter était envoyé au Burundi pour convaincre Nkurunziza de se retirer

Quand Sepp Blatter était envoyé au Burundi pour convaincre Nkurunziza de se retirer

racisme

Noir et blanc

Comment notre cerveau fabrique des préjugés

Comment notre cerveau fabrique des préjugés

Discrimination

Personne n'a à dire aux noirs comment coiffer leurs cheveux

Personne n'a à dire aux noirs comment coiffer leurs cheveux

Discrimination

Des élèves noires de Pretoria manifestent pour défendre leurs cheveux crépus

Des élèves noires de Pretoria manifestent pour défendre leurs cheveux crépus