mis à jour le

Uhuru Kenyatta à Londres : Un hôte aussi indésirable qu'indispensable

Quel dilemme que d'avoir un hôte indésirable dont on ne peut cependant se passer ! C'est dans cette situation que se retrouve la Grande-Bretagne avec la visite du nouveau président kenyan, Uhuru Kenyatta. Voici en effet un président frais émoulu qui, avant même d'étrenner son écharpe de chef d'Etat, avait maille à partir avec la justice internationale. Le fils de Jomo Kenyatta, le premier président du Kenya, qui doit comparaître devant la Cour pénale internationale de La Haye, le 9 juillet prochain, est accusé de crimes contre l'humanité pour avoir organisé les violences postélectorales de 2008, lesquelles avaient fait plus de 1 500 morts et plus de 300 000 déplacés.

L'Observateur Paalga

Ses derniers articles: Algérie: c'est Bouteflika lui-même qui organise la détestabilisation  Et maintenant les émeutes du courant  Sommet Afrique-Etats-Unis: les moutons noirs de Washington 

Londres

AFP

Wakaa, première comédie musicale nigériane

Wakaa, première comédie musicale nigériane

AFP

Etudiant italien tué au Caire: Londres "déçu" par le manque de progrès de l'enquête

Etudiant italien tué au Caire: Londres "déçu" par le manque de progrès de l'enquête

AFP

Pollution au Nigeria: nouvelles plaintes

Pollution au Nigeria: nouvelles plaintes