mis à jour le

Soudan: l'armée a tenté de reprendre un village capturé

Des rebelles soudanais ont affirmé mardi avoir repoussé une attaque de l'armée visant selon eux à reprendre un village capturé il y a dix jours dans une région jusque là épargnée par les violences.

L'armée a cependant indiqué ne pas avoir approché le village d'Abou Kerchola, dans l'Etat du Kordofan-Nord (centre), mais avoir combattu ailleurs les rebelles.

Le 27 avril, dans une des offensives les plus spectaculaires de ces dernières années, le Front révolutionnaire (SRF), une coalition de groupes rebelles, a pris Abou Kerchola lors d'attaques sur plusieurs zones, dont d'Oum Rawaba, la deuxième plus importante ville du Kordofan-Nord, à environ 100 km à l'est du chef-lieu, El Obeid.

"Ils ont essayé de capturer Abou Kerchola mais ils ont été vaincus", a déclaré Arnu Ngutulu Lodi, porte-parole de la branche Nord du Mouvement de libération populaire du Soudan (SPLM-N), un groupe qui combat au Kordofan-Sud et qui fait partie du SRF.

Le porte-parole des Forces armées soudanaises, Sawarmi Khaled Saad, a affirmé de son côté que "l'armée n'est pas allée près d'Abou Kerchola pour le reprendre mais a eu des combats avec le SRF et lui a infligé de grosses pertes".

Il n'a cependant pas précisé le lieu des combats, disant que l'armée était toujours en train d'"oeuvrer à nettoyer la zone" des rebelles.

Selon des agences humanitaires, quelque 20.000 personnes ont fui Abou Kerchola, dans le nord du Kordofan-Sud.

Le SRF a indiqué que cette attaque faisait partie de sa stratégie visant à renverser le président soudanais Omar el-Béchir.

La communauté internationale a largement dénoncé cette attaque rebelle, et Khartoum l'a qualifiée d'acte "terroriste".

AFP

Ses derniers articles: Algérie: une directrice d'un journal "asphyxié" par l'Etat cesse sa grève de la faim  Les scénarios possibles de la sortie de Mugabe  Bousculade meurtrière au Maroc: les familles pleurent les victimes 

village

AFP

RDC: un village saccagé après des accusations d'empoisonnement collectif

RDC: un village saccagé après des accusations d'empoisonnement collectif

AFP

Kenya: quatre personnes tuées dans un raid contre leur village

Kenya: quatre personnes tuées dans un raid contre leur village

AFP

En RDCongo, village traditionnel cherche touristes

En RDCongo, village traditionnel cherche touristes