mis à jour le

IFC a investi 7 millions de dollars dans HEM

IFC (Société Financière Internationale), filiale du Groupe Banque Mondiale, vient d'investir 7 millions de dollars dans HEM (Institut des Hautes Etudes de Management). Avec cet investissement, ICF compte accompagner le groupe d'enseignement privé marocain dans son développement. Il vise à améliorer l'accès des jeunes à l'enseignement supérieur privé en soutenant les plans de développement de HEM, qui prévoient la construction de nouveaux campus à Fès et à Oujda ainsi que la mise à niveau du campus de Rabat.

De même, l'investissement va contribuer à la création d'une université privée orientée métiers avec des frais d'études accessibles, pour permettre à davantage de jeunes d'accéder à des formations professionnalisantes utiles à la croissance de secteurs stratégiques de l'économie marocaine. Cette université, indépendante, évoluera selon un modèle nouveau et différent de l'offre existante de HEM.

Cet investissement, qui se traduit par une entrée d'IFC dans le capital de HEM, marque la première participation directe de l'institution dans le secteur privé au Maroc. Ce partenariat s'inscrit dans le cadre de l'initiative E4E qui vise à appuyer le rôle du secteur privé dans le développement de l'enseignement postsecondaire, supérieur et de la formation professionnelle afin de les rendre plus en phase avec les exigences du monde du travail, et ainsi améliorer l'employabilité des jeunes dans le monde arabe.

LNT

La Nouvelle Tribune

Ses derniers articles: Peinture : Patrick Jolivet  Le Maroc renforce ses capacités de production en énergie solaire  Plus de 51.000 bénéficiaires de l’Initiative royale “Un million de cartables” 

dollars

AFP

Athlétisme: le Qatar a versé 2,5 millions de dollars au fils de Lamine Diack

Athlétisme: le Qatar a versé 2,5 millions de dollars au fils de Lamine Diack

AFP

L'Egypte obtient un prêt de 2 milliards de dollars

L'Egypte obtient un prêt de 2 milliards de dollars

AFP

Le braconnage des éléphants prive le tourisme africain de 25 millions de dollars

Le braconnage des éléphants prive le tourisme africain de 25 millions de dollars