mis à jour le

Tourisme : L’embellie va-elle durer ?

Le volume des arrivés de touristes a progressé de 9 % durant le mois de mars 2013 par rapport à la même période l'année dernière. Une performance réalisée grâce à une hausse sensible du volume   des marchés émetteurs traditionnels. Ainsi, on constate une augmentation de 11 % des arrivées des touristes espagnols,  et 10 % pour les touristes allemands, italiens et anglais. Les marchés français et belge ont également enregistré une hausse en termes d'arrivées de 6 % et 5% respectivement.

Cette performance est également enregistrée au niveau du taux des nuitées, qui a connu un rebond de 19% en ce mois de mars 2013 par rapport à mars 2012. Cette hausse est quasi générale pour les diverses destinations du Royaume.  Marrakech a ainsi réalisé une forte croissance de 30% des nuitées et a généré près de 55% du total des nuitées additionnelles. Les autres destinations ont affiché également des hausses conséquentes avec  11% à Agadir,  38% à Fès, 25% à Ouarzazate et 5% à Casablanca.

Par ailleurs, au premier trimestre 2013, le volume des arrivées des touristes a évolué de 3% par rapport à la même période en 2012, avec une progression de 5% pour les TES et d'1% pour les MRE. Les principaux marchés émetteurs ont maintenu un rythme positif durant ce premier trimestre. Ainsi, l'Espagne, l’Allemagne, le Royaume Uni et les Etats-Unis ont enregistré des progressions de 5%, 3%, 9% et 13% respectivement. De même, les nouveaux marchés tels que la Russie et la République Tchèque ont poursuivi leur forte progression avec une croissance considérable de 129% et 53%.

En revanche, les marchés  français et néerlandais ont connu un léger recul de 1% et 2%.

Quant aux nuitées réalisées durant le 1er trimestre 2013, elles ont enregistré une hausse de 11% par rapport à début 2012 (12% pour les touristes non-résidents et 7% pour les résidents).

Marrakech et Agadir ont cumulé à eux seuls 61% des nuitées totales. La première a enregistré une augmentation de 15% de ses nuitées et la deuxième de 10%. Les autres villes ont également enregistré une assez bonne évolution, avec 2% à Casablanca, 3% à Tanger, 16%  à Fès et 18 % à Ouarzazate.

En revanche, les recettes ont connu un léger recul. Durant le premier trimestre de 2013, l'activité touristique des non-résidents au Maroc a généré 11,8 milliards de dirhams, soit une légère baisse de -0,7% par rapport à la même période de l'année écoulée. Cette contre-performance serait due à deux facteurs combinés. D'une part, la baisse des dépenses en consommation des touristes, à cause de la conjoncture de crise, mais également la baisse des tarifs de certains établissements hôteliers pourraient expliquer cette régression, qui contraste avec l'évolution positive des arrivées et des nuitées.

L.Ouazry

 

 

 

 

 

 

 

 

La Nouvelle Tribune

Ses derniers articles: Peinture : Patrick Jolivet  Le Maroc renforce ses capacités de production en énergie solaire  Plus de 51.000 bénéficiaires de l’Initiative royale “Un million de cartables” 

tourisme

AFP

A Louxor, la reprise du tourisme égyptien est encore un mirage

A Louxor, la reprise du tourisme égyptien est encore un mirage

AFP

Contre la crise, la Namibie fait le pari économique du tourisme

Contre la crise, la Namibie fait le pari économique du tourisme

AFP

Entre gorilles et safaris, le Rwanda mise sur le tourisme haut de gamme

Entre gorilles et safaris, le Rwanda mise sur le tourisme haut de gamme

Durer

AFP

Afrique du Sud: la grève du platine peut durer un mois, menace le syndicat Amcu

Afrique du Sud: la grève du platine peut durer un mois, menace le syndicat Amcu

Abdou Semmar

L’arrêt technique du site web inscription.aadl.dz “pourrait durer un, deux jours ou même deux mois”

L’arrêt technique du site web inscription.aadl.dz “pourrait durer un, deux jours ou même deux mois”

Benoit DOSSEH

Basket-Mondial 2014 : Parker fait durer le suspense

Basket-Mondial 2014 : Parker fait durer le suspense