mis à jour le

Tchad/Championnats d’Afrique: les lutteurs séquestrent un ministre pour l’amélioration de leur traitement

N'Djamena - Les membres de l'équipe tchadienne de lutte ont séquestré vendredi le ministre des Sports Mahamat Adoum, pour réclamer le paiement de leurs primes et de meilleures conditions de vie, a appris l'AFP d'une source proche du ministre.

"Les lutteurs tchadiens ont séquestré vendredi leur ministre pour réclamer leurs primes et des conditions de vie", a déclaré cette source.

Le Tchad abrite depuis jeudi et jusqu'au 7 mai les championnats d'Afrique de lutt...

Lemag.ma

Ses derniers articles: Lemag.ma vous souhaite une très bonne fête de l’Aïd al-Adha  Pour maigrir, prenez du chocolat !  Un cargo 

lutteurs

AFP

Soudan du Sud: en attendant Machar, des lutteurs se battent "pour la paix"

Soudan du Sud: en attendant Machar, des lutteurs se battent "pour la paix"

Oumar DIARRA

Sénégal: La marche des lutteurs pour la libération de Luc Niciolai, interdite

Sénégal: La marche des lutteurs pour la libération de Luc Niciolai, interdite

Oumar DIARRA

Sénégal: Les lutteurs

Sénégal: Les lutteurs

ministre

AFP

Mali: démission du Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga (officiel)

Mali: démission du Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga (officiel)

AFP

Guinée équatoriale: le ministre de l'Economie limogé pour "irrégularités"

Guinée équatoriale: le ministre de l'Economie limogé pour "irrégularités"

AFP

Macky Sall va diriger le Sénégal en se passant de Premier ministre

Macky Sall va diriger le Sénégal en se passant de Premier ministre

traitement

AFP

Ebola en RDC: colère du Dr Mukwege contre l'attaque des centres de traitement

Ebola en RDC: colère du Dr Mukwege contre l'attaque des centres de traitement

AFP

Ebola en RDC : réouverture d'un centre de traitement après une attaque armée

Ebola en RDC : réouverture d'un centre de traitement après une attaque armée

AFP

RDC : risque de "recrudescence" d'Ebola après l'attaque de centres de traitement

RDC : risque de "recrudescence" d'Ebola après l'attaque de centres de traitement