mis à jour le

Les citoyens dénoncent l’insécurité à Tizi Ouzou

Les habitants d'Ath Zmenzer  ont organisé, lundi, 6 mais,  un sit-in devant le siège de la wilaya de Tizi Ouzou pour réclamer plus de sécurité dans leur commune où  des assassinats, cambriolages et agressions sont souvent signalés. La création d'une coordination intercommunale contre l'insécurité et les kidnappings est inéluctable, estime un membre de la cellule de crise installée au lendemain de  l'enlèvement du jeune Yazid Kahil.   Les citoyens d'Ath Zmenzer (Daïra de Beni Douala) ont observé, lundi, un sit-in devant le siège de la wilaya de Tizi Ouzou, pour dénoncer l'insécurité. Ils ont déployé, lors de leur rassemblement, des pancartes sur lesquelles ont pouvait lire, entre autres,  «Halte aux kidnappings » et « Non à l'insécurité ». Une délégation des habitants d'Ath Zmenzer a été reçue, durant la même journée, par le wali. « Nous vivons dans une insécurité incroyable. Les citoyens de notre commune sont livrés à eux même. Nous n'avons aucune structure de sécurité dans notre commune. C'est vraiment une région abandonnée. Le wali nous a promis d'accélérer les travaux du siège de la sureté urbain pour qu'il soit réceptionné dans les meilleurs délais », nous a déclaré le maire d'Ath Zmenzer qui a pris part avec d'autres élus de l'APC, au rassemblement. « Le wali nous a rassuré d'agir dans le sens d'½uvrer à l'amélioration de la situation sécuritaire dans notre commune. On souffre vraiment, ces dernières années, du problème d'insécurité. Des enlèvements, des assassinats, cambriolages et agressions se multiplient aussi bien dans les villages qu'au niveau du chef-lieu de la commune», nous a confie un membre de cellule de crise installée au lendemain de l'enlèvement de Yazid Kahil. Des habitants d'Ighil El Mel et ceux des autres villages d'Ath Zmenzer se sont mobilisés comme un seul homme pour entreprendre des actions ayant abouti à la libération de l'otage. Un grève générale et une caravane avaient été organisées, le week-end dernier, pour exiger la libération de ce jeune et s'élever, par la même, contre le phénomène des kidnappings qui prend de l'ampleur, notamment dans le versant sur de la wilaya de Tizi Ouzou où  des dizaines de personnes (entrepreneurs et  commerçants, entre autres) ont fait l'objet de rapt. Notons que ce n'est pas la première fois que les citoyens d'Ath Zmenzer s'élèvent pour dénoncer l'insécurité. En janvier dernier, la commune avait été paralysée, une journée durant, par une grève générale observée le jour de l'enterrement d'une vieille femme assassinée à l'intérieur de son domicile au chef-lieu de la commune.  La population est toujours dans l'inquiétude, craignant d'autres actes. Elle compte se prendre en charge face aux assaillants, et ce, par une mobilisation permanente, comme nous l'a souligné un autre membre du comité de village qui estime que la mise sur pied d'une coordination intercommunale contre l'insécurité et les kidnappings est nécessaire car, a-t-il soutenu,  le phénomène ne se limite aucunement à un village où une commune. Il est en train, a-t-il ajouté, de se propager à travers les quatre coins de la wilaya. Effectivement, les premiers enlèvements ont été enregistrés certes, en 2005, dans les localités du versant sud de la wilaya de Tizi Ouzou mais, le phénomène a réussi ensuite à toucher  les autres communes de la région comme Freha, Aghribs, Azeffoun, Iflissen, Mekla et Ouacifs où les citoyens ont mainte fois organisé des actions de terrain afin de dénoncer les rapts. Le climat d'insécurité qui règne en Kabylie, ces dernières années, suscite inquiétude et désarroi chez la population qui est cernée entre  le terrorisme et le banditisme. Par ailleurs, toujours dans la daïra de Beni Douala,  les villageois de Tala Khelil sont toujours consternés par la mort tragique d'Ali Laceuk, ce jeune de 24 ans retrouvé assassiné et jeté dans un puits. Le défunt  a été enterré,  dimanche, dans une ambiance triste mais  dans la dignité.                                                                                                        

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien