mis à jour le

Air Algérie risque de perdre son catering

Des compagnies aériennes low-cost tentent d'arracher des parts de marché sur le segment fret. Qatar Airways veut accaparer le catering d'Air Algérie», affirme un ex-directeur  ayant activé au sein de la compagnie nationale. Cette dernière n'a quasiment pas réagi. Elle risque de perdre des parts de marché, mettant ainsi en péril sa pérennité. Elle risque, également, de perdre les lignes Alger-Paris ou Paris-Alger durant la période estivale, au profit de compagnies qui ne respectent pas souvent le principe gagnant-gagnant. Ces dernières années, explique notre source, des sociétés aériennes ont été laminées par les nouvelles compagnies low-cost. Ces dernières tentent ainsi d'arracher des parts de marché sur le segment fret. La politique internationale d'ouverture du marché de l'aérien «Open sky» a aiguisé les appétits. La fréquence, les tarifs et la qualité des vols de la compagnie Air Algérie n'étant pas très agressifs, des compagnies comme Qatar Airways ont investi ce créneau de vol direct vers la Chine, destination amplement fréquentée par les hommes d'affaires. Cette compagnie assure des continuations vers d'autres destinations dans le monde. En outre, un nouveau venu a récemment touché le tarmac de l'aéroport Houari Boumediène : Emirates. Elle est la concurrente directe de Qatar Airways. Emirates applique une politique tarifaire agressive. Bien évidemment, son principal objectif est de devenir tout naturellement le numéro un, en commençant par proposer des prix concurrentiels pour tous. Cette compagnie compte investir sur la ligne en partance d'Alger à destination de la Chine. Mais si elle a investi à Alger, elle espère l'émergence d'un véritable hub, ce qui lui permettrait de profiter d'une situation géographique ouverte à plusieurs pays, notamment européens. «La première à s'être alignée est Air France qui, consciente de l'atout communauté émigrée en France, a appliqué une politique agressive sur les prix pour remporter ce segment dominé par Aigle Azur et Air Algérie», explique le même cadre. «Quant à Lufthansa, poursuit-il, elle a préféré s'aligner sur les continuations avec les vols grappillés à Tassili Airlines, qui desservent les régions Sud  qui connaissent une grande activité grâce au domaine des hydrocarbures».  

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien 

Algérie

AFP

CAN-2017: Gabon, Côte d'Ivoire, Ghana et Algérie têtes de série

CAN-2017: Gabon, Côte d'Ivoire, Ghana et Algérie têtes de série

AFP

Crash d'Air Algérie au Mali: les pilotes n'ont pas activé le système antigivre

Crash d'Air Algérie au Mali: les pilotes n'ont pas activé le système antigivre

AFP

Crash d'Air Algérie au Mali: le BEA présentera son rapport final vendredi

Crash d'Air Algérie au Mali: le BEA présentera son rapport final vendredi