mis à jour le

Une caravane à Boumerdès

Dix ans, déjà ! Une décennie après le séisme de Boumerdès du 21 mai 2003, l'association SOS villages d'enfants revient sur les lieux du drame. L'ONG initiera ainsi une «caravane», qui la mènera sur les quelque 46 sites sinistrés où ses bénévoles ont eu à intervenir. «Cette caravane comptera la présence des dizaines de jeunes du SOS Village d'enfants Draria qui avaient participé aux opérations d'aide aux victimes du séisme. A l'issue de notre périple, une cérémonie de retrouvailles avec les enfants et les familles sinistrées sera organisée, avec des témoignages et photos», a expliqué Gérard Aïssa Ruot, représentant en Algérie de SOS Kinderdorf International, lors d'une conférence-débat qui s'est déroulée au forum d'El Moudjahid. «Nos équipes ont déjà parcouru la plupart des sites, et c'est un honneur et un plaisir de constater que dix ans après, les enfants, qui ont grandi depuis, nous ont reconnus et étaient contents de nous revoir», se réjouit-il. «De très forts liens se sont tissés avec toutes ces familles. Nos bénévoles étaient présents sur les lieux toute la journée, et ce, pendant plusieurs mois», précise Amine Bouzari, responsable département recherche de fonds et communication au sein de SOS Village d'enfants Algérie. «Mais le plus important, en sus de les retrouver, est de savoir comment les aider, dix ans après la catastrophe qu'ils ont vécue. Il est prévu de faire don d'une centaine d'ordinateurs à ces jeunes lycéens et étudiants, en leur prodiguant un accompagnement et une initiation à l'informatique», ajoute M. Ruot. Les responsables sont revenus, au cours de cette conférence, sur l'aide matérielle, psychologique et quasi affective apportée par SOS Villages d'enfants à ces centaines de familles durement touchées par cette catastrophe. Le tremblement de terre avait fait 2278 victimes, et des dizaines de milliers de sinistrés et de sans-abri. «Le soir même du séisme, nous avons mis en branle un programme d'aide d'urgence. Dans un premier temps, un fonds spécial d'un montant de 50 000 dollars avait été débloqué par SOS Kinderdorf International», rappellera M. Bouzari. L'ONG a ainsi pu apporter son soutien à quelque 1125 familles sinistrées, et intervenir sur 46 sites éparpillés dans la région de Boumerdès et Zemmouri. «Nous avons apporté une aide matérielle et médico-psychologique. Ensuite nous avons contribué à la réhabilitation et la reconstruction de certains sites, tel le service pédiatrie de Thénia, tout comme nous avons ½uvré à l'amélioration des conditions de vie des sinistrés dans les chalets. Pour finir, nous avons instauré un accompagnement à long terme», a-t-il énuméré. Les jeunes du Village d'enfants de Draria ont pu récolter et distribuer un total de 100 000 000 DA, qui ont servi à la reconstruction tant physique que psychologique de centaines de sinistrés.     

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien 

Boumerdès

La rédaction

Algérie: tremblement de terre à Boumerdes

Algérie: tremblement de terre à Boumerdes

Djamila Ould Khettab

Un père de famille s’immole par le feu dans la wilaya de Boumerdès

Un père de famille s’immole par le feu dans la wilaya de Boumerdès

La rédaction

Affaire Tahkout-Alliance Assurances : la Cour de Boumerdes demande une analyse graphologique des documents

Affaire Tahkout-Alliance Assurances : la Cour de Boumerdes demande une analyse graphologique des documents