mis à jour le

Apostasie: Toufiq recadre les Oulémas

Le ministre des Habous et des affaires islamiques, Ahmed Toufiq, a affirmé lundi que concernant la question de “l’exécution de l’apostat”, le Conseil supérieur des oulémas a émis dernièrement “un avis et non une fatwa”.

Répondant à une question orale des groupes USFP et PAM à la Chambre des représentants, M. Toufiq a expliqué que l’avis, qu’a émis le Conseil dans la foulée d’autres questions relatives au mariage, au divorce, à l’avortement et à la foi, remonte à 2009, soit deux ans avant l’adoption de la nouvelle Constitution.

Le Conseil supérieur des oulémas est “l’institution la mieux placée pour savoir que la liberté de culte fait partie des principes immuables de l’Islam, comme l’affirme le verset coranique: « Il n’y a point de contrainte en religion», a souligné le ministre.

“Le Conseil sait mieux que quiconque que le hadith, souvent invoqué comme argument pour l’exécution de l’apostat, est l’objet d’une controverse entre oulémas et ne peut, en aucun cas, remettre en cause le principe de liberté de culte auquel renvoient clairement les versets coraniques”.

Après avoir noté que les oulémas marocains contemporains “sont réputés pour leurs compétences en matière de fatwas tenant compte des mutations qui s’opèrent dans le monde”, M. Toufiq a souligné que le travail du Conseil supérieur des oulémas “s’inscrit en droite ligne des réformes lancées au Maroc et des jurisprudences d’Amir Al Mouminine”.

LNT

La Nouvelle Tribune

Ses derniers articles: Maroc : Alerte de pluies et averses importantes dans plusieurs villes  Obsèques  La terre a tremblé 

oulémas

group promo consulting

ATTAQUE PAR UNE BANDE ARMEE DANS LA COMMUNE DE KOLDA Le président des Oulémas du Fouladou échappe à la mort

ATTAQUE PAR UNE BANDE ARMEE DANS LA COMMUNE DE KOLDA Le président des Oulémas du Fouladou échappe à la mort

Larbi Amine - Lemag

Maroc : Quand les oulémas parlent Sahara

Maroc : Quand les oulémas parlent Sahara

Larbi Amine - Lemag

Maroc : Quand les oulémas parlent Sahara

Maroc : Quand les oulémas parlent Sahara