mis à jour le

Cinéma : L’ECOLE DE LA CITOYENNETE

Le premier coup de clap du court-métrage « Mon Pays », une fiction de 16 minutes sur la crise que traverse notre pays de Ladji Diakité, a été donné hier par Bruno Maïga, le ministre de la Culture, devant l'école fondamentale de « La Paix » au quartier Sema-Gexco de Badalabougou en Commune V.

C'est l'histoire d'un maître d'une classe de sixième année fondamentale qui soumet une question piège à ses élèves : comment soulever ou prendre un caillou avec un seul doigt ? La symbolique de la question ramène à une vérité première : l'union fait la force. La question sert ainsi de prétexte pour développer les trois notions qui composent la devise du Mali : « Un Peuple – Un But – Une Foi ».

La démarche à la fois didactique et ludique adoptée par le maître dans son exposé s'assimile à une initiation des jeunes élèves à la citoyenneté. En effet, pour récompenser ceux d'entre eux qui ont bien réfléchi à la question, le maître décide de leur offrir un spectacle de la troupe de marionnettes « Sogolon » de Yaya Coulibaly. Une prestation d'une dizaine de marionnettes homomorphes représentant de nombreuses personnalités du village, mais aussi un échantillon des races, des ethnies et des religions de notre pays. Yaya Coulibaly, qui était présent lors de ce clap initial estime que la participation de sa troupe contribuera à donner un cachet particulier à cette création. En effet, il s'emploiera à renvoyer un bon reflet de la culture et de la citoyenneté de notre pays.

Ce film, explique Ladji Diakité, désire contribuer à inculquer aux enfants une culture de la citoyenneté. Mieux ils seront conscientisés, mieux ils éviteront de tomber dans le genre de drame que notre pays vit actuellement.

Avec un budget d'environ 12,6 millions de francs, le film est produit par le Centre national de la cinématographie du Mali (CNCM) et enregistre la participation de Helvetas et de la Coopération suisse au Mali. Le tournage, qui a lieu en français et dans la technique vidéo, durera cinq jours. Enfin trois semaines seront nécessaires au montage et l'étalonnage. Dans un mois, « Mon Pays » sera disponible, promet Ladji Diakité. Il sera mis à la disposition de toutes les écoles qui en feront la demande.

Ladji Diakité a coréalisé le long-métrage « Fanta fanga », ou le pouvoir des pauvres avec Adama Drabo, en 2008. Un film qui a été sélectionné pour la compétition officielle du FESPACO 2009. Ladji est aussi l'auteur du téléfilm « Duel à Dafa » en 2006, une série de 5 films de 26 minutes.

Il fait également partie des réalisateurs qui ont travaillé sur les séries du CNCM : « Commissaire Balla » en 2005, « Concession » en 2010.

Y. DOUMBIA

L'essor

Ses derniers articles: Mopti : Transport de viande, un casse-tête sanitaire  Promotion de la femme : RACHELLE DJANGONE MIAN S’EN VA  Sécurité alimentaire : DES CEREALES A 

cinéma

AFP

Le cinéma russe

Le cinéma russe

AFP

Nigéria: face

Nigéria: face

Archivage

Un siècle de mémoire audiovisuelle africaine est en train de disparaître

Un siècle de mémoire audiovisuelle africaine est en train de disparaître

citoyenneté

LNT

Des Américains renoncent à leur citoyenneté à cause du fisc

Des Américains renoncent à leur citoyenneté à cause du fisc

[email protected] (Author Name)

Attaque de Nejib Karoui contre Mohsen Marzouk : Les Tunisiens entre la foi et la citoyenneté

Attaque de Nejib Karoui contre Mohsen Marzouk : Les Tunisiens entre la foi et la citoyenneté

Selima Karoui

Association Citoyenneté et Culture Numérique : Tous les citoyens numériques sont égaux face à l’accès à l’information

Association Citoyenneté et Culture Numérique : Tous les citoyens numériques sont égaux face à l’accès à l’information