mis à jour le

Anatole Bonkoungou : Sa demande de pardon sera-t-elle suffisante ?

C'est fait, Anatole Bonkoungou a officiellement pris fonction en tant que maire de l'arrondissement 4 de Ouagadougou. Et ce, après un long bras de fer entre lui et la direction de son parti, le Congrès pour la démocratie et le progrès. Le nouveau maire a certes demandé pardon à ses (ex ?) camarades et souhaité bénéficier de leur appui. Toutefois le message sera-t-il entendu ?

Les contestataires CDP de l'arrondissement 4 avaient fait la promesse de ne rien lâcher. Promettant à Anatole Bonkoungou qu'il serait maire partout sauf à Nongr-Massom. Jusqu'à la veille de la prestation de serment, ils campaient sur leur position.

A tous, le nouveau maire a donc demandé pardon. Leur tendant la main par la même occasion. Avec l'espoir que la crise est enfin derrière lui.

La question est de savoir à présent si cet appel public sera entendu par le parti et par les militants. Deux faits permettent d'être réservés sur la question.

Un maire isolé

Primo, l'installation d'Anatole Bonkoungou a été largement boycottée par le CDP. En effet, contrairement à ce qu'il a été donné de constater à l'occasion avec les autres maires dans le Kadiogo, les responsables du parti de l'épi et de la daba ont brillé par leur absence.

Une manière pour eux de montrer qu'ils refusent de cautionner une élection qui leur est restée en travers de la gorge.

Secundo, c'est la position du secrétaire exécutif du CDP qui, en marge des travaux de sa 49e session ordinaire du bureau politique national, n'a concédé aucun fléchissement à l'endroit du ''suspendu''.

Des nuages au-dessus de Nongr-Masom

Dans ces conditions, comment sera la nouvelle gouvernance dans cet arrondissement ? Des plus incertaines sûrement. Ce maire accroché entre le pouvoir et l'opposition ne risque-t-il pas à court terme de voir son action entravée ? Etant entendu que ses adversaires d'hier n'ont toujours pas digéré.

Au sein de la classe politique, certains ne manquent pas de génie. Ils lui proposent même d'enfiler officiellement le costume d'opposant. Ira-t-il jusque-là ? La suite des évènements nous le dira.

Cet habitant de l'arrondissement 4 que nous avons pu rencontrer, lui, dit n'avoir qu'une seule demande à l'endroit des politiques : ''qu'ils aient pitié des populations en recherchant l'intérêt général''.

Juvénal Somé

Lefaso.net

Le Faso

Ses derniers articles: Tirage au sort des barrages de la coupe du monde 2014 :  Paroisse de Bissighin : les élèves et étudiants  Coupe OAPI : ONEA en dames et SONABHY en hommes 

pardon

AFP

Rwanda/génocide: l'Église demande pardon pour les chrétiens impliqués

Rwanda/génocide: l'Église demande pardon pour les chrétiens impliqués

Rodolph TOMEGAH

Bleuets: Imbula demande pardon

Bleuets: Imbula demande pardon

Lefaso.net

Côte d'Ivoire : Pas encore le

Côte d'Ivoire : Pas encore le