mis à jour le

A cause de Tariq Ramadan, deux ministres français annulent leur participation à un congrès

Selon les informations du Monde, Manuel Valls, ministre de l'intérieur, et Najat Vallaud-Belkacem, ministre du droit des femmes et porte-parole du gouvernement, ont annulé à la dernière minute leur participation à un forum européen, organisé à Florence, en Italie, en raison de la présence de Tariq Ramadan.

Tuniscope

Ses derniers articles: Parents, élèves, responsables et commerçants, tous vivent au rythme de la rentrée scolaire  Vidéo: Le Mouvement Wafa cherche  Un sexagénaire polonais meurt noyé 

ministres

AFP

RDC: Tshisekedi menace de "virer" des ministres ou de dissoudre l'Assemblée

RDC: Tshisekedi menace de "virer" des ministres ou de dissoudre l'Assemblée

AFP

Algérie: 15 et 12 ans de prison pour deux ex-Premiers ministres (AFP)

Algérie: 15 et 12 ans de prison pour deux ex-Premiers ministres (AFP)

AFP

Présidentielle en Algérie: cinq candidats retenus, dont deux ex-Premiers ministres

Présidentielle en Algérie: cinq candidats retenus, dont deux ex-Premiers ministres

français

AFP

Des militaires français forment des médecins gabonais dans leur guerre contre le coronavirus

Des militaires français forment des médecins gabonais dans leur guerre contre le coronavirus

AFP

Un deuxième soldat français tué au Mali en quatre jours

Un deuxième soldat français tué au Mali en quatre jours

AFP

Sophie Pétronin, otage au Mali: ses proches affirment que l'Etat français dispose d'une "preuve de vie"

Sophie Pétronin, otage au Mali: ses proches affirment que l'Etat français dispose d'une "preuve de vie"

participation

AFP

Libye: les deux camps rivaux annoncent "suspendre" leur participation aux pourparlers de Genève

Libye: les deux camps rivaux annoncent "suspendre" leur participation aux pourparlers de Genève

AFP

Libye: Tripoli suspend sa participation aux discussions

Libye: Tripoli suspend sa participation aux discussions

AFP

Algérie: le président par intérim propose un dialogue sans participation de "l'Etat"

Algérie: le président par intérim propose un dialogue sans participation de "l'Etat"