mis à jour le

Le gang de violeuses qui terrorise le Zimbabwe Quatre femmes sèment la terreur à Harare. Dernier fait d'armes, l'enlèvement et le viol collectif d’un soldat.

Personne ne sait d'où elles viennent ni quelles sont leurs motivations. Mais le désormais célèbre «gang des violeuses» de Harare, la capitale zimbabwéenne, ne cesse de faire parler de lui. Le site du Daily News consacre un article à cette bande de quatre femmes accusées d'avoir enlevé puis violé un soldat de l'armée nationale.

Selon le Daily News, les faits se sont déroulés il y a tout juste une semaine. Un jeune soldat en permission se rend chez lui dans la banlieue de Harare. Il pris en stop dans une voiture conduite par un homme et deux femmes à bord. Une heure plus tard, le jeune soldat de 25 ans se retrouvera seul avec dans une maison en pleine zone déserte, avec quatre femmes.

Ces dernières vont le retenir prisonnier pendant cinq jours et le violer de façon ininterrompue, en le menaçant avec une arme, d'après les renseignements fournis par la police locale.

Les forces de l'ordre sont toujours à la recherche des quatre femmes.

Slateafrique.com

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

violeuses

insolite

Le gang de violeuses qui terrorise le Zimbabwe

Le gang de violeuses qui terrorise le Zimbabwe

Zimbabwe

AFP

Système D et patience, les clés de la survie au Zimbabwe en crise

Système D et patience, les clés de la survie au Zimbabwe en crise

AFP

L'adieu du Zimbabwe et de l'Afrique

L'adieu du Zimbabwe et de l'Afrique

AFP

L'ex-président du Zimbabwe Mugabe sera enterré dans son village, début des hommages

L'ex-président du Zimbabwe Mugabe sera enterré dans son village, début des hommages

femmes

AFP

Afrique du Sud: la police défile contre les violences faites aux femmes

Afrique du Sud: la police défile contre les violences faites aux femmes

AFP

En Afrique du Sud, Harry et Meghan dénoncent les violences faites aux femmes

En Afrique du Sud, Harry et Meghan dénoncent les violences faites aux femmes

AFP

Maroc: des centaines de femmes se déclarent "hors-la-loi" pour défendre leur liberté

Maroc: des centaines de femmes se déclarent "hors-la-loi" pour défendre leur liberté